10e édition du festival du théâtre d’expression amazighe de Batna

  • 1 mois il y a
  • 25 Vues
  • 0 0

Une ambiance enthousiaste a marqué, jeudi, la soirée d’ouverture de la 10e édition du Festival culturel national de théâtre d’expression amazighe au Théâtre régional de Batna.

La cérémonie a été particulièrement rythmée par de la musique folklorique, moderne et traditionnelle de la troupe Newzik de la ville de Merouana, qui a régalé le public avec différentes variations de la langue amazighe. Le festival, ouvert à tous les créateurs en théâtre, a pour finalité de «contribuer à l’ancrage de la culture de la fraternité et de la réconciliation et la revalorisation de la culture amazighe», a indiqué à l’occasion le commissaire de la manifestation, Salim Souhali.

Tenue en présence des autorités locales et figures artistiques, la cérémonie d’ouverture a été marquée par la distinction à titre posthume du comédien Mahieddine Bouzid, dit Mehiou, décédé le 11 octobre dernier des suites d’une maladie. Pas moins de 10 spectacles de 6 associations et de coopératives culturelles de Tizi Ouzou, Ouargla, Ghardaïa, Béjaïa et des théâtres régionaux d’El Eulma, Oum El Bouaghi, Béjaïa et Tizi Ouzou sont programmés durant ce festival auquel Batna ne participera par aucune œuvre, pour la première fois. Une journée d’étude sur l’écriture théâtrale en langue amazighe et une exposition de livres amazighs sont également prévues en marge de la manifestation. Au cours d’une conférence de presse, le commissaire du festival a souligné que la 10e édition du festival ne verra pas l’organisation de sessions de formation aux techniques du théâtre au profit des jeunes talents, à cause du budget limité et de l’absence également d’une culture du sponsoring.

El-Watan.com