17es journées médicales de Biskra : un Hommage poignant au Professeur Selim Nafti

  • 4 semaines il y a
  • 19 Vues
  • 0 0

En dépit des immenses problèmes pour trouver un lieu approprié offrant toutes les commodités pour l’organisation d’une telle manifestation scientifique inscrite dans le cadre de la formation continue des médecins, les membres actifs de l’Association des médecins privés de Biskra (Ampb) ont réussi à goupiller in extremis les 17es journées médicales.

Celles-ci ont été tenues les 21 et 22 février à la salle de conférences de la faculté des sciences humaines et sociales du pôle de Chetma de l’université Mohamed Khider (UMK), avec l’aide du ministre de l’Enseignement supérieur, du recteur de l’UMK et le soutien du wali et de la direction de la santé.

Ainsi, quelque 480 praticiens de la santé ont pris part à cette rencontre, marquée par la présence de sommités de la médecine algérienne et française en urologie, endocrinologie, diabétologie et autres affections et dysfonctionnements métaboliques.

En parallèle, des symposiums animés par les responsables et représentants des grandes marques de médicaments et d’équipements et instruments médicaux nationaux et étrangers, ainsi que des ateliers, ont été prévus sur la formation en éducation thérapeutique sur l’outil «Conversation Map», relatif au diabète et au Ramadhan, les difficultés de la prise en charge de l’hyperthyroïdie, l’acromégalie, les cas cliniques en pneumologie pédiatrique, les avancées de l’orthodentisterie et sur l’insulinothérapie ciblée. Fait inédit, l’atelier sponsorisé par Eli-Lilly et animé par le Dr Houhou, diabétologue et président de l’Ampb, a été diffusé en streaming pour les collègues qui n’ont pas pu se rendre à Biskra.

Dans une allocution fort émouvante, le docteur Abdelhak Lachouri a rendu un hommage appuyé au professeur Selim Nafti, spécialiste en pneumologie et ancien chef de service de l’hôpital Mustapha d’Alger, parti à la retraite après des années de dévouement pour les malades et la médecine algérienne. Il était l’invité d’honneur de cette rencontre. «Nous avons tenu à honorer ce grand médecin, dont la droiture et l’abnégation ont marqué tous ceux qui le connaissent. Par ce geste de ses pairs, nous espérons réparer un oubli des pouvoirs publics et de la société civile.

La formation est une nécessité et une obligation pour chaque médecin, car chaque jour de nouvelles techniques et découvertes sont réalisées dans le domaine médical. Les médecins algériens relèvent le défi quotidien de mener à bien leurs tâches, en dépit d’un environnement socio-économique défavorable. Nous espérons que la prochaine édition des journées médicales de Biskra soit meilleure que celle-ci», a-t-il souligné.

«En sus des conférences, des stands agencés par les organismes et producteurs de produits pharmaceutiques et des ateliers, des cours d’anglais médical ont été prodigués aux médecins présents par des professeurs venus des États-Unis. Grâce aux efforts de tous, cette édition a été un succès», a ajouté le Dr Othmani, membre du comité d’organisation.

El-Watan.com