7 ans de prison ferme pour le concessionnaire et son conseiller

  • 1 mois il y a
  • 17 Vues
  • 0 0

C’est à l’aube, hier, que le procès en appel de l’affaire du concessionnaire Renault de Annaba El Hadj Khelifa (64 ans) et son conseiller commercial B. Didine (39 ans), gérant du point de vente Renault à Guelma, a trouvé son épilogue, après une audience marathon dans la salle du rez-de-chaussée de la cour de justice de Guelma.

En effet, le juge a finalement confirmé aux coaccusés leur jugement en première instance du 28 juillet dernier, soit une peine ferme de 7 ans d’emprisonnement pour El Hadj Khalifa et son conseiller, assortie d’une amende de 400 000 DA pour chacun d’eux. L’arrêt de la cour vient également confirmer le verdict pour les dédommagements des quelque 170 victimes.

Des dédommagements qui varient entre 200 000 et deux millions de dinars. Lors de l’audience, dans l’après-midi, la confrontation entre accusés et victimes n’a fait que confirmer les positions des uns et des autres, comparativement à l’audience de première instance. El Hadj Khelifa niant toute implication dans cette affaire et B. Didine, avec sa mémoire d’éléphant, a prétendu le contraire.

En effet, encore une fois, le conseiller commercial, B. Didine, employé du concessionnaire El Hadj Khelifa, avait étonné tout le monde en avouant toutes les transactions qu’il a opérées, en sa qualité de responsable du showroom de Guelma, entre 2014 et le premier trimestre de l’année 2018, directement avec les victimes ou avec des intermédiaires, à quelques exceptions près.

Le fait que cet employé se soit rendu à la police le 19 mars 2018, pour justement avouer son délit et dénoncer la complicité de son employeur Hadj Khelifa devant le juge d’instruction, n’a visiblement pas pesé en sa faveur. Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com