AADL2 : Les souscripteurs interpellent le ministre

  • 2 mois il y a
  • 18 Vues
  • 0 0

L’association Espoir des souscripteurs AADL2 2013 de la wilaya de Béjaïa déplorent le retard et les difficultés constatés dans la réalisation du programme AADL2 à travers la wilaya.

Les membres de cette association fraîchement créée pour défendre les droits de ses membres ont exprimé leur inquiétude et leur détresse quant à l’incertitude qui entoure le programme AADL2 qui «bat de l’aile». Les souscripteurs invitent même le ministre à se déplacer à Béjaïa pour vérifier le bien fondé de leurs préoccupations.

«Cinq ans après le lancement du programme AADL2, plusieurs souscripteurs de la wilaya de Béjaïa attendent qu’ils soient convoqués pour effectuer l’opération du choix du site de leurs futurs logements», regrettent-ils. Dans une lettre adressée au ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar, les concernés énumèrent les difficultés et les tâches qui ne sont pas encore effectuées par l’organisme chargé de la gestion de ce programme au niveau local. Ils revendiquent entre autres «la remise des décisions d’acceptation des recours aux souscripteurs du programme AADL2 de la wilaya, l’ouverture de l’opération du choix du site pour les futurs bénéficiaires, le lancement des opérations de remise des préaffectations et le paiement de la troisième tranche au profit des souscripteurs ayant opéré le choix du site». Ils souhaitent également que l’agence AADL locale communique «des dates fixes pour la remise des décisions et des clés, ainsi que le chiffre exacte et actualisé des souscripteurs AADL2».

En plus des retards constatés dans la réalisation des travaux, les rédacteurs de la lettre reprochent aux responsables locaux leur manque de communication qui met les souscripteurs dans le «doute et dans un flou stressant». Ils relèvent, dans le même contexte, un retard flagrant dans l’exécution des travaux. A Ighzer Uzarif, dans la commune de Oued Ghir, les travaux de réalisation de 2000 logements lancés en 2016 dans le cadre du programme AADL1 enregistrent un taux d’avancement d’environ 40%. Sur ce total, seulement 500 logements sont en voie de livraison, croient savoir les plaignants qui se sont déplacés à notre rédaction.

Dans la même zone, sur 3200 logements seulement 1000 ont été mis en chantier en 2017. Pour l’année 2018, le projet des 1800 logements AADL est à la traîne également. Sur ce nombre, 1000 logements sont en voie de réalisation et les travaux sont au stade de terrassement, selon nos interlocuteurs. Une instruction aurait été donnée pour achever ces logements fin octobre pour les distribuer le 1er novembre dans le cadre de la célébration de l’anniversaire du déclenchement de la guerre d’Algérie. L’entreprise chinoise à laquelle un quota de 2000 logements AADL a été attribué en 2016 est très en retard, constatent-ils. Lors d’une virée sur le chantier de Oued Ghir, les membres de l’association remarquent également le retard mis dans la réalisation des VRD au niveau des cités qui sont en voie d’achèvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com