A Annaba, les étudiants protestent sous la pluie…… et à Jijel, ils ont hué les «3B»

  • 6 jours il y a
  • 37 Vues
  • 0 0
Tipasa : L’ex sénateur Malik Boujouher condamné à 07 de prison ferme

Sous un ciel pluvieux et un froid piquant, les étudiants des différentes facultés de l’université Badji Mokhtar de Annaba sont sortis, hier, comme chaque mardi, bravant le climat et la faim ramadhanesque.

Dotés d’une formidable énergie, ils ont marché à travers les grandes artères de la ville avant de converger vers le Cours de la Révolution, la plus importante place publique de Annaba. Comme d’habitude, ils ont scandé, en chœur, mégaphone à la main, des slogans hostiles au pouvoir politique et militaire : «Pas d’élections avec les bandits !», «FLN dégage !», «Arrêtez Ouyahia pas Hanoune !», «Bensalah n’est pas notre président !», «Bedoui le fraudeur !»… Les services de sécurité étaient également sur les lieux, en civil, pour sécuriser cette manifestation de centaines de jeunes étudiants. Vers 13h, les jeunes manifestants de Annaba, de Sidi Amar et d’El Bouni se sont dispersés dans le calme en se donnant rendez-vous pour vendredi prochain à l’effet d’animer un autre mouvement de protestation contre les résidus du système de Bouteflika. M.-F. G.

 

Quelques dizaines d’enseignants et étudiants de l’université ont battu le pavé hier comme chaque mardi, à Jijel, pour dénoncer le maintien de Bensalah à la tête de l’Etat, Bedoui aux commandes du gouvernement et Bouchareb sur le perchoir de l’Apn. Comme d’habitude, les marcheurs, qui étaient moins nombreux, ont entamé leur marche depuis le campus jusqu’au siège de l’Apc de Jijel. Tout le long du parcours, des slogans antisystème ont été scandés et des banderoles et écriteaux déployés. Fodil S.

El-Watan.com
elwatan

GRATUIT
VOIR