Les élus du FFS et du RCD boycottent une rencontre avec le wali à Tizi Ouzou

  • 5 jours il y a
  • 21 Vues
  • 0 0

Quelques jours après son installation, le nouveau wali de Tizi Ouzou, Mahmoud Djamaâ, a invité les élus pour une séance de prise de contact. Toutefois, cette rencontre a été boycottée par des élus de l’opposition, à savoir ceux du FFS et du RCD.

Malik Hessas, de la formation de Mohcine Belabbas et membre de l’APW de Tizi Ouzou, estime que «l’essentiel est ailleurs. Il n’est pas dans les rencontres avec le wali au moment où la rue ne cesse de réclamer, haut et fort, le départ du système», nous a-t-il déclaré, tout en précisant que les élus de son parti ont décidé de ne participer ni à la révision des listes électorales ni à la préparation de l’élection présidentielle annoncée, pour le 4 juillet prochain.

De son côté, le FFS a, lui aussi, tourné le dos à l’initiation du wali à une rencontre de prise de contact. Les élus du plus vieux parti de l’opposition ont ainsi décliné l’invitation de Mahmoud Djamaâ pour, disent-ils, se joindre à la position du mouvement populaire enclenché le 22 février dernier afin de demander le départ du système.

Par ailleurs, notons que plusieurs maires de la wilaya de Tizi Ouzou ont déjà annoncé le refus de la préparation de la prochaine consultation électorale. Il est aussi utile de rappeler que Mahmoud Djamaâ a été installé, en fin de semaine dernière, wali de Tizi Ouzou, pour remplacer Abdelhakim Chatter, qui vient d’être nommé chef de cabinet du Premier ministre.

El-Watan.com