Aqueduc de Tixeraïne, en voie de classement ?

  • 2 mois il y a
  • 18 Vues
  • 0 0

Du «qous» ou «l’aqueduc de Tixeraïne», il ne reste plus qu’une partie émergente, inondée de saleté et de détritus.

Selon une recherche de Dalila Kemache, maître de conférences à l’Ecole d’architecture, l’aqueduc de Tixeraïne, cet ouvrage massif, est construit sur quatre grandes arches en plein centre au premier niveau. Trois d’entre elles sont aujourd’hui condamnées mais visibles ; seule l’arche centrale sert de porte au village, tant aux véhicules qu’aux piétons ; l’ouvrage constitue la paroi massive servant aux étals du marché de la placette principale.

Il faut noter que ce village est postérieur à la construction de l’aqueduc et que son implantation s’est fondée à partir de ce dernier et de la fontaine qu’il alimente en eau.

Ayant organisé une campagne de nettoyage récemment, les habitants de la commune ont tenté, tant que faire se peut, de redonner à ce vestige son prestige. Ils espèrent qu’il sera un jour classé comme l’a été l’aqueduc de Aïn Zeboudja.

L’article Aqueduc de Tixeraïne, en voie de classement ? est apparu en premier sur El Watan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com