Bourses d’études pour les professionnels de l’agriculture : Les Etats-Unis financent des formations

  • 2 mois il y a
  • 39 Vues
  • 1 0
Bourses d’études pour les professionnels de l’agriculture : Les Etats-Unis financent des formations

Le programme de bourses d’études appelé Cochran offre des possibilités de formation à court terme aux professionnels de l’agriculture des pays à revenus intermédiaires, des marchés émergents et des démocraties émergentes.

«Ce programme vise à aider les pays éligibles à développer les systèmes agricoles nécessaires pour répondre aux besoins alimentaires de leurs populations et renforcer les liens commerciaux entre les pays éligibles et les intérêts agricoles des Etats-Unis», a expliqué Justina Torry, attachée à l’agriculture à l’ambassade des Etats-Unis à Alger, qui était présente, hier, à la séance de restitution des connaissances acquises par les bénéficiaires de cette formation suivie aux Etats-Unis. «Chaque année, des boursiers Cochran, qui peuvent être du secteur public ou privé, partent aux Etats-Unis, généralement pendant 10 jours à trois semaines, pour suivre une formation assurée par des universités américaines, des organismes gouvernementaux et des entreprises privées», souligne Justina Torry.

«Les boursiers reçoivent une formation pratique pour améliorer leurs connaissances et leurs compétences techniques dans les domaines liés au commerce agricole, au développement du secteur agroalimentaire, à la gestion, aux politiques et au marketing. Le département d’Etat américain en charge de l’agriculture annonce chaque année les pays et thèmes éligibles en fonction des besoins des bénéficiaires», explique-t-elle. «Le programme de bourses Cochran a pour objectif d’offrir des formations aux spécialistes et cadres activant dans les domaines des politiques commerciales et agricoles, de l’agroalimentaire, dans le domaine des sciences animales, végétales et alimentaires», ajoute Justina Torry. «Le but est d’améliorer les systèmes agricoles locaux, tout en renforçant et développant les relations commerciales avec les Etats-Unis. Depuis sa création en 1984, le programme de bourses Cochran a assuré la formation de plus de 18 000 participants issus de 126 pays, dont 190 Algériens», poursuit-elle.

«Ce programme couvre les domaines du commerce agricole, l’élevage et la transformation laitière, la sécurité alimentaire et la politique agricole. Il couvre également la biotechnologie, l’inspection de la viande et de la volaille, la génétique, la gestion des supermarchés, des restaurants et des hôtels, la vente au détail de produits alimentaires, la transformation, la manutention, la gestion des céréales et le développement rural», indique-t-elle.

Ce programme initié par l’ex-sénateur, américain William Thad Cochran, est financé par le département américain de l’agriculture. Hormis le billet du voyage qui doit être financé par les bénéficiaires ou leur tutelle, l’Etat américain prend en charge tous les frais liés à la formation (hébergement, restauration et rémunération des formateurs). Les thématiques découlent des besoins spécifiques exprimés par chaque pays. En 2018, le thème retenu est «La contribution de la génétique dans l’amélioration des vaches laitières américaines». Le département d’Etat américain en charge de l’agriculture vient de lancer un appel à candidatures pour 2019. Les demandes de candidatures doivent être déposées auprès de l’ambassade des Etats-Unis à Alger.

El-Watan.com