CAN-2019 : L’Afrique du Sud dénonce le «processus d’attribution»

  • 2 semaines il y a
  • 18 Vues
  • 0 0
CAN-2019 : L’Afrique du Sud dénonce le «processus d’attribution»

Les dirigeants sud-africains du football ont violemment réagi à l’attribution de la Can-2019 à l’Egypte par la Confédération africaine de football (CAF). Selon eux, la décision prise par le Comité exécutif était «politique». Le chef par intérim de la Fédération sud-africaine (Safa), Russell Paul, a dénoncé à cet effet dans une déclaration faite à une radio locale et reprise par l’AFP, le «processus d’attribution» de cette CAN.

L’Egypte, qui était en course pour l’organisation de ce rendez-vous avec l’Afrique du Sud, avait obtenu 16 voix contre une seule pour la proposition sud-africaine, alors qu’un autre membre du Comité exécutif s’est abstenu. Un score qui en a surpris plus d’un parmi les observateurs de la scène footballistique africaine. Pourtant, a priori, c’est l’Afrique du Sud, pays organisateur du Mondial 2010 et de la CAN-2013, qui avait les faveurs des pronostics.

«Une délégation (sud-africaine) s’était préparée pour une présentation mercredi quand nous avons découvert que les Egyptiens étaient déjà sur place depuis un moment pour plaider leur cause», a ajouté le responsable sud-africain. Que s’est-il donc passé pour que les membres du Comité exécutif de l’instance africaine se rangent du côté de la candidature égyptienne ?

Si dans un premier temps certaines informations évoquaient la non-disponibilité du gouvernement sud-africain à prendre en charge financièrement seul cette CAN, aujourd’hui il est évoqué une éventuelle «sanction» de la CAF à l’endroit de l’Afrique du Sud qui avait voté, en juin dernier, pour la candidature USA-Canada-Mexique, pour ce qui est de l’organisation du Mondial-2026, aux dépens du Maroc, qui avait pourtant bénéficié du soutien de la CAF.

«Le choix de l’Afrique du Sud pour les Etats-Unis, surtout après les critiques du président Donald Trump contre la population du continent, a été considéré comme anti-africain», a déclaré à l’AFP sous couvert d’anonymat une source proche de la CAF.

Vrai ou faux ? L’Afrique du Sud n’était pas le seul pays à avoir voté pour la candidature USA-Canada- Mexique. Il y a eu aussi le Burundi, le Tchad, la Centrafrique, le Cap-Vert, les Iles Comores, la RDC, la Guinée, le Lesotho, le Liberia, la Namibie, le Mozambique, la Sierra Leone et le Zimbabwe. En tout cas, pour Ahmad Ahmad, l’avantage de la candidature égyptienne est qu’elle a bénéficié d’un plus important «soutien politique» de son gouvernement.

El-Watan.com