CFA : Grève ou pétition ?

  • 1 mois il y a
  • 12 Vues
  • 0 0
CFA : Grève ou pétition ?

Les arbitres d’élite de la Fédération algérienne de football (FAF) semblent décidés à saisir l’opportunité de leur regroupement, programmé à Sidi Bel Abbès du 19 au 22 décembre, pour adopter une plateforme de revendications à présenter à plusieurs parties.

Les 84 arbitres (35 directeurs de jeu et 49 assistants) attendus sur les bords de la Mekerra formuleront une série de doléances en rapport avec leur activité.

Selon un groupe d’arbitres contactés après l’annulation du stage prévu la semaine dernière à l’hôtel Mazafran, «chaque week-end, les arbitres vivent le calvaire.

Accusés de tous les maux du football, diffamés, insultés à la moindre occasion, et devant le silence et l’absence de réaction des différentes parties, les arbitres ont décidé de dire basta ! Nous allons mettre à profit le rassemblement à Sidi Bel Abbès pour adopter un document qui exprimera le point de vue des arbitres par rapport à tout ce qui se passe».

A priori, la situation semble avoir atteint un point de non-retour. Un ancien arbitre international, qui a rangé sa chemise au placard, affirme : «C’était prévisible que les arbitres se rebiffent un jour. Ils n’ont jamais senti qu’ils étaient défendus ni par leur structure, ni par la fédération, ni par une quelconque association d’arbitres.

Ils ont fini par comprendre que leurs meilleurs avocats, ce sont eux-mêmes.» Les derniers événements qui ont marqué la scène de l’arbitrage, retard dans le versement des indemnités, les suspensions à tour de bras d’arbitres sur des faits d’appréciation, le rocambolesque épisode de la liste des arbitres FIFA pour la période 2018-2019, le lynchage d’arbitres par des dirigeants de clubs et «responsables de structures de la fédération», note un arbitre, ont rendu leur vécu intenable.

Le lamentable scénario qui a présidé à l’annulation du stage prévu au Mazafran, le dossier de la liste des arbitres FIFA 2018-2019 que l’instance faîtière du football mondial a relancé en fin de semaine ont été la goutte qui a fait déborder le vase.

Les quelques informations qui ont filtré sur les intentions des stagiaires qui seront réunis à Sidi Bel Abbès parlent d’un texte qui sera remis au ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Mohamed Hattab, au ministre de la Communication, Djamel Kaouane, et au président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi.

Globalement, les arbitres demanderont au premier d’agir avec fermeté et avec la force de la loi contre tous ceux qui diffament et portent atteinte à l’honneur et à la dignité des arbitres. Au second, ils attireront son attention sur les graves propos déversés contre eux dans les médias et ils exhortent le dernier à punir tous les acteurs du football auteurs de manquement à l’obligation de réserve.

Nul doute que le président de la Ligue de football professionnel (LFP) sera nommément cité suite à sa dernière déclaration faite à la sortie de la réunion FAF-LFP-présidents de club de Ligue 1 et 2. Une grève des arbitres n’est pas à exclure si le climat délétère persiste.

El-Watan.com