Chlef : Aucun nouveau programme de logements depuis 2014

  • 4 semaines il y a
  • 17 Vues
  • 0 0
Chlef : Aucun nouveau programme de logements depuis 2014

La commune du chef-lieu de wilaya illustre parfaitement cette «disette», dans la mesure où elle n’a rien à offrir aux nombreux demandeurs qui attendent un toit depuis des années. Elle ne dispose pour l’heure, selon nos informations, que d’un quota de 100 unités de type social en chantier et relevant de l’ancien programme d’habitat.

Depuis 2014, la wilaya de Chlef n’a bénéficié d’aucun nouveau programme de logements sociaux ou d’habitat rural. La commune du chef-lieu de wilaya illustre parfaitement cette «disette», dans la mesure où elle n’a rien à offrir aux nombreux demandeurs qui attendent un toit depuis des années.

Elle ne dispose pour l’heure, selon nos informations, que d’un quota de 100 unités de type social, en chantier et relevant de l’ancien programme d’habitat. Lors de sa visite dans la wilaya, en octobre 2018, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, interpellé par des députés de la région sur la question, avait promis de dégager de nouveaux quotas de logements en 2019, tout en conditionnant cette dotation par le lancement des projets en retard.

Les responsables du secteur et les élus locaux espèrent que cette promesse soit tenue pour remédier à ce problème. En attendant, ces derniers doivent se contenter des quelques tranches de logements en cours de réalisation et dont la distribution est prévue en mars prochain. Il s’agit surtout de programmes AADL et LPA, qui accusent beaucoup de retard par rapport aux délais contractuels, à l’image des 2000 unités AADL à El Hassania, dans la commune de Chlef.

Pour être au rendez-vous, le ministre de l’Habitat avait suggéré aux autorités locales «la résorption de ces retards par la répartition des projets en souffrance entre tous les intervenants existants dans le secteur à Chlef, à savoir, la multitude des entreprises de BTP et les 200 bureaux d’études agréés, dont certains risquent de disparaître faute de plan de charge». 

El-Watan.com