Comité Exécutif de la CAF : Le retrait de la CAN-2019 au Cameroun se précise

  • 1 mois il y a
  • 50 Vues
  • 0 0
Comité Exécutif de la CAF : Le retrait de la CAN-2019 au Cameroun se précise

Réuni à Sharm El Sheikh (Egypte) les 27 et 28 septembre dernier sous la présidence de M. Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football (CAF), le comité exécutif (CE) de l’organisation a statué sur plusieurs points, notamment en ce qui concerne la CAN-2019, dont l’organisation devrait vraisemblablement être retirée au Cameroun.

A ce propos, la CAF annonce dans un communiqué, qu’un «rapport de la dernière visite d’inspection a relaté l’avancement des travaux. La vidéo projetée a permis de constater un retard important dans la réalisation des infrastructures». À cet effet «la décision finale sera rendue fin novembre après la dernière visite d’inspection du cabinet d’audit Roland Berger et de la CAF», précise le communiqué de la CAF.

Pour sa part, le président Ahmad Ahmad et dans un entretien accordé au journal Le Monde, a indiqué que si la CAF a décidé de reporter sa décision, c’est en raison de son souci de «ne pas perturber la campagne des présidentielles au Cameroun». Et de préciser, concernant la décision finale : «Ce n’est pas moi qui vais décider seul si le Cameroun peut organiser ou non la compétition. Nous ne sommes plus dans un système de gouvernance dictatorial, où toutes les décisions étaient prises par une personne. A la CAF, il y a des compétences, des experts. Les décisions sont prises de façon collégiale», notera le Malgache.

Selon certaines indiscrétions, trois pays sont en pole position pour abriter la CAN-2019, avec sa nouvelle formule de 24 équipes et qui s’étalera du 15 juin au 13 juillet 2019. Il s’agit de l’Egypte, du Maroc et de l’Afrique du Sud. Le comité exécutif de la CAF s’est aussi penché sur le dossier de la CAN-2021 attribué à la Côte d’Ivoire. A ce propos, la CAF indiquera qu’un «rapport de la visite d’inspection du mois de juillet dernier a montré l’état d’avancement des travaux. Sur les six stades requis pour la compétition, quatre doivent être construits à neuf et deux sont en cours de rénovation importante. Pour l’hébergement, trois villes sur cinq n’ont pas d’infrastructures».

Par ailleurs, la CE de la CAF a arrêté les dates de la CAN U23, qu’abritera l’Egypte du 8 au 22 novembre 2019. Un tournoi qui, pour rappel, sera qualificatif pour les Jeux olympiques 2020 de Tokyo. Le CE de la CAF a par ailleurs décidé de ne plus centraliser les droits des éliminatoires de la Coupe du monde FIFA Qatar 2022. A cet effet, «chaque fédération sera libre de chercher ses propres sponsors. La CAF pourra soutenir les associations membres dans leurs recherches», lit-on dans le communiqué sanctionnant la réunion du Comité exécutif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com