Commentaire : Cafouillage à grande échelle

  • 6 jours il y a
  • 7 Vues
  • 0 0

La Fédération algérienne de football (FAF) continue de ramer… à contre-courant, comme l’indique la publication du code de l’éthique sur son site officiel. Sans transition, le projet de code de l’éthique, affiché sur son site depuis quelques jours, s’est transformé par magie en loi et pas code de l’éthique, sans être préalablement adopté par le bureau fédéral et approuvé par l’assemblée générale.

Une bévue comme seule la FAF peut  en commettre. Malheureusement, ce n’est pas la seule. Le code, et pas la loi messieurs les responsables de la Fédération, ne précise aucune date de l’entrée en vigueur du texte. Une énorme anomalie qui ne peut échapper qu’à ceux qui ne maîtrisent pas du tout les textes et règlements.

A la lecture de la décision motivée de la sanction (6 mois) infligée au président de la JS Saoura, Mohamed Zerouati, deux irrégularités sont observées. D’abord, l’intéressé a été suspendu sur la base du projet de code.

La sanction est de nul effet. Ensuite, la décision est signée par le président de la commission de l’éthique en flagrante contradiction avec l’article 115, alinéa 2 du code disciplinaire de la FIFA qui stipule «les décisions sont signées par le secrétaire de la commission».

Le code d’éthique de la FAF publié ces dernières heures ne précise pas la date d’entrée en vigueur du document. Un enchaînement de bourdes qui renseigne sur le manque flagrant de maîtrise des textes et règlements par la Fédération. Un feuilleton à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com