Confortement des stations pour éviter les glissements

  • 1 semaine il y a
  • 12 Vues
  • 0 0
Confortement des stations pour éviter les glissements

Réhabilitation du téléphérique de Constantine

L’infrastructure est en train de subir des modifications pour être prête à recevoir de nouvelles télécabines.

Les stations du téléphérique de Constantine ont fait l’objet dernièrement d’une nouvelle opération de renforcement qui n’était pas prévue dans les travaux de réhabilitation, selon des sources de l’Entreprise de transport aérien par câble (ETAC), qui assure la gestion et l’exploitation de cette infrastructure. Cette opération consiste à décaper les infrastructures et à les adapter au nouveau système mécanique qui sera installé après l’achèvement des travaux de génie civil, mais surtout les conforter afin d’éviter le glissement.

Y a-t-il un risque de glissement sur les lieux ? Afin d’avoir plus de précisions à ce sujet et des détails sur l’avancement des travaux, nous avons contacté Larbi Boumediene, directeur général adjoint (DGA) de l’ETAC. Ce dernier n’a évoqué aucune présence d’un danger qui pourrait retarder davantage les travaux de réhabilitation de ce moyen de transport. Il a estimé que tout avance selon les normes, malgré le léger retard accusé dans les travaux.

«Les travaux de manière globale avancent à un rythme satisfaisant. D’ailleurs, nous avons atteint 80 % pour tout ce qui est mécanique, il nous reste les travaux de génie civil, notamment le confortement des trois anciennes stations et leur adaptation au nouveau système et aux nouvelles télécabines.

Cela nous a pris un peu de temps, car il y a eu des imprévus», a-t-il déclaré. Le même responsable a souligné que «ces imprévus», non dévoilés, ne vont nullement se répercuter sur la date de livraison.

«S’il n’y a pas, bien sûr, d’autres surprises, à l’instar de glissement de terrain ou autres», a-t-il lancé. Si on se base sur les affirmations de M. Boumediene, en prenant en considération les retards enregistrés et en respectant les délais prévisionnels, le téléphérique devrait être réceptionné à la rentrée sociale de l’année prochaine. Sur un autre volet et en parlant toujours de la rénovation de ce système, le DGA de l’ETAC a souligné que le nouveau «look» du téléphérique à Constantine sera similaire à celui inauguré, il y a plus d’un mois, à Tlemcen. Cependant, ces nouvelles télécabines sont-elles de la même capacité que les anciennes?

«Certes l’ancienne télécabine avait une capacité de 15 places, contrairement à la nouvelle qui n’en comporte que 10. Mais, nous ne parlons pas ici de places d’une télécabine, mais plutôt du débit. Ceci dit, ce nouveau système mécanique assure le même débit que le précédent, soit 2 400 voyageurs/h et par une seule direction. Alors 15 ou 10 places, peu importe, car c’est le débit qui compte le plus», a-t-il expliqué, en argumentant que la télécabine d’une capacité de 15 places véhicule moins que celle de 10.  Rappelons que ce moyen de transport entre les deux parties du Rocher de la ville a été fermé au mois de février dernier pour une nouvelle opération de maintenance.

Cette opération a été programmée après l’inspection du fonctionnement du système, qui a révélé par la suite qu’une seule télécabine a fonctionné 32 000 heures au lieu de 24 000. D’autre part, les structures des stations qui ont été livrées en 2008 ont subi des dégradations sur le plan de l’étanchéité et autres, durant ces 10 ans d’exploitation. Ce qui fait de la réhabilitation une opération obligatoire. Notons également que le matériel à utiliser sera importé de France, tels le balancier, les galets et les télécabines, et ce sera un nouveau modèle moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com