Criminalité : 217 personnes arrêtées en octobre

  • 4 jours il y a
  • 7 Vues
  • 0 0

Dans le cadre des activités de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, les différents services de la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou ont traité 154 affaires durant le mois d’octobre 2018, ce qui a permis l’arrestation de 217 personnes qui ont été déférées devant les instances judiciaires compétentes.

C’est ce qui ressort du bilan des activités de ce corps de sécurité, transmis à la rédaction de notre bureau. Au chapitre des affaires relatives aux crimes et délits contre les personnes (coups et blessures volontaires, menaces et injures, etc.), les services de la police judiciaire ont traité 108 affaires, mettant en cause 141 personnes, lesquelles ont été présentées au parquet, dont 3 ont été placées en détention préventive et 138 ont été citées à comparaître.

S’agissant des affaires relatives aux crimes et délits contre les biens (atteinte aux biens, vols simples et dégradation), les mêmes services ont eu à traiter 28 affaires, mettant en cause 39 personnes, lesquelles ont été présentées au parquet, dont 6 ont été mises en détention préventive et 33 ont été citées à comparaître.

Au volet relatif aux infractions à la législation sur les stupéfiants et substances psychotropes, il a été procédé à l’examen de 12 affaires, mettant en cause 14 personnes, lesquelles ont été présentées au parquet, 5 ont été placées en détention préventive et 9 ont été citées à comparaître.

Quant aux affaires relatives aux crimes et délits contre la chose publique (ivresse publique et manifeste, conduite en état d’ébriété, outrage à corps constitué), ces services ont traité 40 affaires impliquant 75 personnes, lesquelles ont été présentées au parquet, 6 ont été placées en détention préventive, 67 ont été citées à comparaître et 2 ont été laissées en liberté provisoire.

S’agissant des atteintes aux bonnes mœurs, 6 affaires ont été traitées, impliquant 11 personnes, lesquelles ont été présentées au parquet, 2 ont été placées en détention préventive, une a été placée sous contrôle judiciaire et 8 ont été citées à comparaître.

Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, 308 opérations coup-de-poing ont été initiées durant la période considérée, ciblant 412 points (quartiers sensibles, lieux publics, cafés maures, marchés, gares routières et chantiers de construction), 3933 personnes ont été contrôlées, 42 d’entre elles ont été présentées au parquet pour divers délits, à savoir 6 pour détention de stupéfiants et psychotropes, 8 faisant l’objet de recherches, 7 pour port d’armes prohibées, une pour séjour illégal et 20 pour divers délits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com