Crise politique en Tunisie : Quand Chahed se joue d’Ennahdha et de Nidaa Tounes

  • 2 mois il y a
  • 15 Vues
  • 0 0
Crise politique en Tunisie : Quand Chahed se joue d’Ennahdha et de Nidaa Tounes

Les derniers développements de la scène politique tunisienne montrent que, contrairement aux apparences, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, est loin d’être un pion aux mains des islamistes d’Ennahdha.

Les déclarations du dirigeant d’Ennahdha, Saied Ferjani, avant-hier sur la chaîne Nessma TV, prouvent que les islamistes ne sont pas du tout sûrs des intentions de Chahed. «Mes sources m’ont informé que certains conseillers, dans l’entourage proche du chef du gouvernement, disent vouloir prendre de la distance par rapport à Ennahdha, après le vote du budget 2019 et le remaniement ministériel», a expressément dit Ferjani. Une précision officielle de la présidence du mouvement Ennahdha est survenue le lendemain des propos de Ferjani. Elle dit que «la position de Ferjani est personnelle. Celle du mouvement vient des représentants officiels ou par les voies officielles». Un remake de ce qui se passe régulièrement lorsqu’un islamiste déclare quelque chose traduisant des divergences dans le rang des islamistes. Le parti islamiste ne vit pas dans l’harmonie.

Le silence de Chahed

Nidaa Tounes a annoncé, il y a une dizaine de jours, le gel de l’adhésion de Youssef Chahed dans ses rangs. C’est le dirigeant Abderraouf Khammassi qui a relayé cette information, l’attribuant à l’instance politique du parti. Ladite instance aurait même élargi ses rangs à 21 nouveaux membres, suite au départ de la plupart des membres issus du congrès de Sousse de janvier 2016.
Le chef du gouvernement n’a pas réagi à ces décisions. Toutefois, plusieurs sections du parti ont protesté et réclamé le départ de Hafedh Caïd Essebsi de la direction exécutive et de Soufiane Toubel de la présidence du bloc parlementaire. Il s’agit surtout des conseils régionaux de Ben Arous et Monastir, ainsi que la porte-parole du bloc parlementaire, la députée Hattab Ons.
Sur un autre plan, le conseil de la choura du parti Ennahdha a réitéré, dans sa réunion de juin dernier, une requête présentée il y a un an à Chahed, lui demandant de préciser ses intentions par rapport à une éventuelle candidature aux élections présidentielles.

Programme d’action

Si l’année dernière, c’était Saïda Garrech, porte-parole de la présidence de la République, qui a répondu, s’interrogeant sur des interdictions de droits acquis dans la Constitution, cette année, personne n’a répondu à Ennahdha. Chahed et son équipe ont préféré se taire, occupés qu’ils sont par la crise frappant le pays.

En juin dernier, Youssef Chahed avait dit qu’il était concentré sur quatre objectifs pour les trois mois suivants, à savoir la préparation des conditions d’octroi de la 4e tranche du prêt du FMI, le projet de budget 2019, les négociations sociales et une sortie sur le marché monétaire international pour prendre un milliard de dollars, afin de boucler le budget 2018. Les deux premiers objectifs sont déjà réalisés ; les deux autres sont en cours.

Entre-temps, Chahed s’est tracé de nouveaux objectifs pour le prochain trimestre. «Nous devons réussir à faire adopter le budget 2019 par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et passer un remaniement ministériel adéquat au nouveau budget», a dit le porte-parole du gouvernement, Iyed Dahmani.
La question est toutefois de savoir par quelle majorité passeraient ces deux actes majeurs.

A cela, le porte-parole du bloc nationaliste, Mustapha Ben Ahmed, répond que «la majorité viendra d’elle-même auprès des blocs parlementaires et des députés qui prônent la stabilité de la Tunisie».
Le bloc nationaliste est classé proche du gouvernement et réunit plus de 40 députés issus de plusieurs partis. Selon les observateurs, les islamistes d’Ennahdha seront obligés d’accepter les propositions de Chahed. Nidaa Tounes sera discrédité s’il ne marche pas. C’est finalement une logique de fait accompli adoptée par Chahed. Elle a marché jusque-là. L’avenir nous dira si elle continuera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com