12e édition du Festival international du film amazigh d’Agadir : Forte participation algérienne au Finifa

  • 2 semaines il y a
  • 26 Vues
  • 0 0
12e édition du Festival international du film amazigh d’Agadir : Forte participation algérienne au Finifa

Douze films algériens sont en lice au Festival international Issni N’Ourgh du film amazigh qu’abrite la ville d’Agadir, au Maroc, depuis vendredi, et ce, jusqu’au 9 avril. Il s’agit, entre autres, de la production cinématographique de Abderrazak Larbi Cherif sous le titre JSK : 1946-1996. Joyeuse saga des Canaris.

Quand le foot écrit l’histoire, et celle de Mohand Kacioui sur la genèse du congrès mondial amazigh. Le réalisateur algéro-belge, Chafik Allal, participe aussi au rendez-vous d’Agadir avec un long métrage intitulé Tamazight Transition.

Dans la catégorie court métrage, plusieurs films sont également en compétition au Finifa, à l’image de I Tazzalen wussan (Le miroir et le temps) de Djamel Ould-Braham, Ur ttarru kera ghef uzekka-w (Ne rien écrire sur mon épitaphe) de Omar Amroun, Ughaled (Reviens) de Hafid Aït Braham et un film sur la gestion des déchets à Bouzeguene, de Djamal Bacha.

Dans les commissions de sélection, on trouve aussi beaucoup d’hommes de cinéma algériens, dont l’artiste Kamal Hammadi qui préside le jury du court métrage, les réalisateurs Lyazid Khoudja, Djamel-Hacene Aït Iftene et Tassadit Mandi. Par ailleurs, un hommage au producteur et réalisateur Youcef Goucem, décédé en janvier dernier, après s’être immolé par le feu devant la chaîne de télévision Dzair TV, figure également au menu de la 12e édition du Finifa.

Rachid Bouksim, directeur artistique du Finifa, a estimé, lors de son allocution d’ouverture de cette manifestation, que «le Festival du film amazigh d’Agadir a pu s’enraciner dans le tissu culturel local en développant de fructueux partenariats et en s’engageant dans l’éducation artistique, via l’accueil d’un fuseau de films en provenance de différentes sphères».

La cérémonie d’ouverture du festival, vendredi soir, au complexe culturel Djamal Dorra d’Agadir, a été rehaussée par la présence du président du conseil régional de Sousse Massa, Brahim Hafidi, qui a salué le travail des organisateurs qui ont, a-t-il souligné, assuré la continuité de ce rendez-vous avec le 7e art amazigh qui constitue, a-t-il souligné, une manifestation très importante dans la carte culturelle de la région. 

El-Watan.com