Des centaines de citoyens de Metlili Echâambas battent le pavé pour crier leur rejet du système et du 5e mandat

  • 3 semaines il y a
  • 21 Vues
  • 0 0

Ce n’est que vers 17 heures 30, après la prière d’El Aâsr, que des centaines de jeunes et moins jeunes, ont commencés à se réunir sur la place du Moudjahid, face à l’ancien musée du Moudjahid, en plein centre de Metlili Echâambas, à 45 kms au sud de Ghardaïa.

Après s’être organisés et mis en évidence l’emblème national et les pancartes dénonçant le système, le pouvoir et la corruption, ils s’ébranlèrent en direction de l’avenue Émir Abdelkader qu’ils longèrent jusqu’au bout, puis ont pris la direction de l’hôpital et fait demi tour au grand rond point menant vers Seb Seb. Ils reprirent  dans le sens inverse l’avenue Émir Abdelkader, pour continuer sur le boulevard des Martyrs qu’ils empruntèrent pour se diriger vers le cimetière des Chouhadas. Ils ouvrirent les grilles et pénétrèrent en bon ordre avant d’entonner l’hymne national et réciter la Fatiha à la mémoire des Chouhadas. Ils ressortirent pour retourner vers la placette des oliviers, place des Moudjahidines où un ancien cadre de l’administration a pris la parole pour, constitution en main, démontrer par les textes que le président Bouteflika est incapable d’assumer ses fonctions.

Après avoir crié à pleins poumons plusieurs slogans en vogue dans toutes les manifestations en Algérie, dénonçant et vilipendant le pouvoir en place, les Bouteflika, Ouyahia et tous les laquais du régime, ils se dispersèrent dans le calme. Tout au long de la marche, les forces de polices déployées loin de la foule, n’ont fait que suivre de loin la marche sans jamais s’en approcher. Tout s’est bien passé, sans aucun incident.

 

El-Watan.com