Des centaines de manifestants à Cherchell 

  • 3 semaines il y a
  • 27 Vues
  • 0 0
Des centaines de manifestants à Cherchell 

Au lendemain de la grande manifestation des lycéennes et des lycéens, une mobilisation qui a en outre impressionné beaucoup de monde, celle programmée après la prière du vendredi 1er mars a drainé des centaines de citoyens.

Le nombre des manifestants du 1er mars avait été multiplié par 100 par rapport à celui des manifestants du vendredi 22 février. Le dispositif important mis en place par les forces de l’ordre, a permis d’encadrer la grosse marée humaine, dans laquelle nous avons noté la présence des entrepreneurs, des artisans, des militants du FLN et d’autres partis politiques, des représentants des associations, des avocats, des enseignants, des fonctionnaires, des étudiants, des commerçants, des retraités, en plus de nombreux jeunes.

Les manifestants, drapeaux algériens à la main, ont dénoncé le 5ème mandat du Président sortant Abdellaziz Bouteflika, la fraude, les magouilles et les pratiques de son frère Saïd. Ils ont appelé tous les acteurs du système politique à quitter la scène. Certains manifestants étaient à bord de leurs deux roues et de leurs véhicules pour suivre la procession.

Kassaman, l’hymne national était repris par les manifestants, chant ponctué par « one, two, three, viva l’Algérie » et « djazaïr hourra démocratiya ».

Quelques militants et élus du FLN, sur le trottoir contemplaient les passages des manifestants avec des regards intérrogateurs. Leurs homologues du RND étaient discrets. Les policiers ont empêché les manifestants à emprunter l’axe routier principal de la ville pour ne pas bloquer la circulation des véhicules au centre de la ville de Cherchell.

Une ambiance bon enfant et une atmosphère de fête s’est installée pendant la manifestation pacifique. C’est inédit pour la localité de Cherchell. L’entente était parfaite entre les policiers et les manifestants. Le sourire des « hommes en bleu » illustrait l’état d’esprit qui a régné en cet après-midi ensoleillé.

A l’instar de la ville de Cherchell, Bou-Ismail, Koléa, Fouka, Hadjout, Meurad, et bien d’autres villes de la wilaya de Tipasa ont connu des manifestations pacifiques. Ce sursaut populaire s’étaient déroulés dans le calme, sans la moindre casse.

Le succès de cette manifestation pacifique du 1er mars a donné des idées aux manifestants qui ne comptent pas s’arrêter là, jusqu’à la satisfaction de leurs revendications légitimes.

 

El-Watan.com