Des voyageurs se plaignent du système des quotas

  • 1 mois il y a
  • 13 Vues
  • 0 0
Des voyageurs se plaignent du système des quotas

Des insuffisances subsistent, comme le manque d’aménagement des quais, le dysfonctionnement de la climatisation et l’insuffisance des quotas de places destinées aux villes de l’intérieur, qtout cela est décrié par les voyageurs.

Les voyageurs à destination des villes de la vallée de la Soummam, notamment vers El Kseur, Sidi Aïch et Akbou, à partir de Béjaïa, déplorent le manque de places qui leur sont réservées dans les trains de la SNTF sur la ligne Béjaïa-Alger, ainsi que les conditions de transport.

Malgré les efforts fournis pour l’amélioration des conditions de voyage ces dernières années, il n’en demeure pas moins que des lacunes persistent : dysfonctionnement de la climatisation, insuffisance de toilettes à l’intérieur des trains (une cabine pour plusieurs dizaines de voyageurs) et absence de quais au niveau de certaines haltes.

Ce qui fait réagir le plus les usagers est le nombre de places réservées pour chaque commune. Les voyageurs trouvent que la répartition des places est déséquilibrée. Selon un habitant d’Akbou, «pour une ville importante comme Akbou, on a réservé 2 à 4 places en deuxième classe, selon les départs, ce qui ne répond pas à la demande.

Et quand les places affichent complet vers Akbou en deuxième classe, on nous oblige à acheter un billet, plus cher en première classe, qui n’a rien à envier à la deuxième puisque nous avons juste une lampe pour pouvoir lire et un connecteur USB en option».

Contactée par nos soins, la chef de gare de Béjaïa estime que la situation s’est améliorée sensiblement, mais quelques soucis demeurent toujours. «La répartition du nombre de places pour chaque région ne se fait pas à notre niveau. C’est une note de la direction générale qui établit des quotas se basant certainement sur des statistiques et qui réserve un pourcentage représentant un nombre de places pour chaque destination», nous répond-elle.

Par exemple, sur le train de 15h en partance sur Alger, il est mis à la disposition des voyageurs une locomotive disposant d’une voiture de première classe, une autre voiture de  deuxième classe et un wagon-restaurant. Dans la première classe, Béjaïa détient la part du lion avec 60% des sièges réservés, représentant 30 places, El Kseur 15%, Sidi Aïch 25 % et enfin Akbou 0 place.

Dans la seconde classe, Akbou figure avec 10 places seulement, Tazmalt avec 3 et Beni Mansour et Bouira avec deux places chacune. Au total, sur ce départ, il est réservé pour Béjaïa 130 places et pour El Kseur 17 places.

La daïra de Sidi Aïch, qui enregistre, selon un cheminot, le plus fort taux de fréquentation, ne dispose que de 36 places réservées. Alors qu’Akbou a 10 places.

Au niveau des gares périphériques, il est parfois impossible de fournir une information fiable pour les usagers quant au nombre de places disponibles avant l’arrivée du train. «En attendant de moderniser les équipements en matière de communication», au niveau de la gare on fournit parfois des informations par téléphone.

Cette méthode, archaïque à l’ère des technologies de communication, crée des dysfonctionnements qui pénalisent l’entreprise et les usagers. Les croisements des trains au niveau des gares sont également gérés par téléphone portable.

La gare de Béjaïa, qui est équipée de la fibre optique, attend ses équipements informatiques, dont des micro-ordinateurs, afin de pouvoir coordonner efficacement et en à temps réel avec les gares périphériques. Au niveau de ces gares et des passages à niveau, voyageurs et automobilistes passent ainsi 20 à 30 minutes dans l’attente du croisement des trains, en l’absence d’une double voie.

Afin d’éliminer ces croisements, il est impératif de relancer le projet de dédoublement de la voie ferrée entre Béni Mansour et Béjaïa sur 80 km. L’étude de ce projet a pourtant été finalisée en 2010. «Pour le moment, les travaux sont à l’arrêt, le temps qu’on finalise les études visant la rectification du tracé», nous répond une source à la direction des transports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com