Drame au large des côtes d’Oran : 20 harraga disparus et 9 sauvés et hospitalisés à Ténès

  • 2 mois il y a
  • 38 Vues
  • 0 0

Un drame de l’immigration clandestine s’est produit hier matin à l’aube au large des côtes est d’Oran.

20 harraga sont portés disparus et neuf autres, dont deux petites fillettes âgées de 2 ans, un mineur de 11 ans, un enfant de 19 ans et 5 jeunes âgés de 21 à 39 ans, ont pu être secourus par un bateau de marchandises venant d’Espagne et se dirigeant vers le port de Ténès, avons-nous appris de sources concordantes.

Ces derniers, tous originaires d’Oran, dont cinq présentent des brûlures légères aux membres inférieurs, ont été secourus par l’équipage du navire avant d’être acheminés jusqu’au port de Ténès vers 6h30, où les attendaient les gardes-côtes de la région. Ils ont été ensuite évacués, hier en début de matinée, vers l’hôpital Zighoud Youcef de Ténès, dans la wilaya de Chlef.

Selon le directeur de cet établissement, Mohamed Saib, que nous avons  contacté hier, les victimes ont été prises en charge et ont reçu les soins nécessaires, assurant que leur état n’inspire aucune inquiétude. «Nous avons mobilisé toute une équipe médicale spécialisée pour prendre en charge les neuf rescapés et leur prodiguer les soins nécessaires au niveau de notre hôpital», a-t-il assuré.

Ce sont ces rescapés qui ont donné les informations nécessaires aux services concernés sur ce drame survenu au large des côtes est d’Oran. Il en ressort que 29  harraga, membres de plusieurs familles, étaient à bord d’une embarcation semi-rigide qui aurait subi, en pleine mer, une avarie suivie d’un début de feu dû au renversement de jerricans d’essence.

Si le sort de  20 d’entre eux, dont les parents des deux petites filles, reste inconnu à ce jour, les enfants et adolescents restés sur l’embarcation ont, quant à eux, été vite repérés par un bateau de marchandises venant d’Espagne et se dirigeant vers le port de Ténès. L’équipage leur est venu donc porter secours avant de les acheminer jusqu’au port de Ténès où se rendait le navire espagnol pour décharger sa marchandise.

El-Watan.com