Elle a rencontré ses militants à Sétif : Louisa Hanoune lance sa campagne pour une Assemblée constituante

  • 1 mois il y a
  • 22 Vues
  • 0 0

En prévision de la prochaine élection présidentielle avançant à grandes enjambées, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, reprend contact avec non seulement sa base militante, mais aussi la population tenue à l’écart des grands enjeux de la vie politique nationale. Ainsi, la cheffe de file du PT, dont le souffle demeure intact, a animé hier un meeting à la maison de la culture Houari Boumediène de Sétif. Louisa Hanoune a mis l’accent sur la nécessité de doter le pays d’une Assemblée constituante.

Pour atteindre un tel objectif, elle a exhorté ses militants et tout un chacun à se mobiliser pour la collecte de 1,5 million de signatures pour réclamer, du président de la République, l’organisation d’une élection devant déboucher sur une Assemblée nationale constituante. «Il est de votre devoir de convaincre les Algériens, dans tous les coins et recoins du pays, pour avoir leur quitus en ouvrant un dialogue à tous les niveaux tout en leur disant que la seule sortie de crise passe, inéluctablement, par une assemblée souveraine» a souligné en préambule l’oratrice. Avec son franc-parler coutumier, Mme Hanoune a fustigé les initiatives n’impliquant pas le peuple algérien, lequel est, selon elle, source de tout changement. «Le retour vers le peuple est une nécessité impérieuse. Les initiatives ne respectant pas la souveraineté du peuple algérien sont vouées à l’échec.

Ce n’est pas aux responsables des partis politiques de décider en lieu et place des Algériens», a déclaré Louisa Hanoune mentionnant que les réformes initiées par le président de la République ont été non seulement vidées de leur contenu, mais ont fragilisé l’Etat. Devant un public intéressé et attentif, l’intervenante a remis sur la table la situation socioéconomique du pays, tout en fustigeant le système en place, responsable, selon elle, de tous les échecs et déboires de la nation. Elle a par ailleurs énuméré les dysfonctionnements mettant en péril la sécurité du pays et de la patrie : «Depuis 2015, plus d’un million de fonctionnaires ont été admis à la retraite. Cet important contingent d’agents de l’Etat n’a pas été remplacé. Pour le bien de tous, Il faut démanteler le système en cours.

Même élu démocratiquement, un Président sera broyé par un tel système. Nous n’avons pas une crise d’hommes mais une crise de système.» Louisa Hanoune, n’a pas omis de pointer du doigt le projet de loi de finances 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com