ES Sétif : L’Aigle noir défie Al Ahly

  • 3 mois il y a
  • 47 Vues
  • 0 0
ES Sétif : L’Aigle noir défie Al Ahly

Défait par une fringante JSK ayant le vent en poupe cette saison, le onze phare de la capitale des Hauts Plateaux n’a pas préparé de la meilleure manière son déplacement au Caire, où l’attend de pied ferme cet ogre d’Al Ahly.

Le détenteur du plus grand nombre de Coupes d’Afrique des clubs est, faut-il-le rappeler, intraitable dans son jardin. Empêtrée dans une spirale négative, et ce, depuis le fameux match du PAC, la formation sétifienne marque le pas, pour ne pas dire s’essouffle. L’embellie née à Casa s’est diluée jeudi dernier au chaudron, où les innombrables carences n’ont échappé à personne. La baisse de régime des Noir et Blanc ayant dans les jambes le plus grand temps de jeu du championnat inquiète les fans et ne laisse pas indifférents les initiés. Transparents ces derniers temps, les Ententistes ont commis beaucoup de fautes de marquage et ont laissé sans surveillance des adversaires dans leur dos.

Les hommes de Taoussi ont en outre éprouvé des difficultés en attaque avec peu de buts et de tirs cadrés. Pour rebondir, les camarades de Zeghba doivent retrouver les vertus et les valeurs qui ont ressurgi au complexe Mohammed V de Casa. Ils ont besoin de ne pas se démoraliser, de rester soudés, de resserrer leur défense, de donner moins d’occasions à leurs adversaires, et de profiter de la moindre opportunité. Le staff technique est tenu de trouver des solutions dans le jeu, dans l’animation offensive et la préparation psychologique d’une équipe à la recherche de repères. Pour tempérer les ardeurs des Egyptiens qui ont craché le feu au tour précédent, face à Hafya de Conakry, le team sétifien doit marquer sa présence et son territoire.

Un bon résultat passe par une prestation d’hommes. La claque de la JSK peut être un stimulant pour les partenaires de Djabou, absent ces derniers temps. Les gars de Aïn Fouara nous doivent un sursaut d’orgueil. Espérons que face à ces Pharaons qui ne voudraient sans doute pas jouer avec le feu, l’Aigle noir rebondisse et fasse un aller tonitruant. Croisons les doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com