Forum de la Radio de Biskra : L’APW veut plus de prérogatives

  • 2 mois il y a
  • 10 Vues
  • 0 0

Pour sa première émission de la rentrée, Abdelbasset Tatayat, animateur du «Forum de la Radio de Biskra» auquel les correspondants de presse et les journalistes locaux participent tous les 15 jours, a choisi d’inviter, jeudi dernier, Mohamed Azziez, président de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW) de Biskra afin d’aborder tous les aspects liés au développement de cette région et les obstacles paralysant les activités de cette instance administrative, dont peu de citoyens connaissent le rôle et l’importance.

Soumis à un feu nourri de questions sur les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, du tourisme, du commerce, des investissements, de l’environnement et du développement des infrastructures autoroutières à Biskra, l’hôte de la Radio de Biskra a répondu avec franchise et spontanéité. «L’APW est une instance élue ayant un rôle consultatif, de proposition et de suivi des projets. Elle est la courroie de transmission des préoccupations et des doléances des citoyens vers les responsables de l’administration.

Elle est composée de membres répartis en 9 commissions chargées chacune d’enquêtes et de visites sur le terrain pour déterminer les déficiences et les taux de réalisation des projets initiés par l’Etat dans les secteurs névralgiques, tels que ceux de la santé, de l’éducation, de la formation, de l’industrie, du tourisme et de l’agriculture.

Malheureusement, elle n’a pas les coudées franches pour concrétiser ses ambitions et peser de son poids sur tous les intervenants à respecter la réglementation, à se défaire de cette mentalité d’assistés et à jouer un rôle primordial dans l’amélioration de la condition de vie des citoyens.

Lors de la dernière rencontre des collectivités locales, organisée à Constantine, j’ai personnellement proposé plusieurs mesures et amendements de la loi et des codes communaux et de wilaya visant à élargir nos prérogatives et à renforcer nos capacités d’intervention», a-t-il déclaré.

Bien que souffrant d’un amaigrissement drastique des budgets publics, la wilaya de Biskra poursuit son développement dans tous les domaines.

En coordination avec la direction de l’énergie et des mines et du wali de Biskra, l’APW œuvre pour le dégel d’un projet de réalisation de 265 km de câbles électriques afin de répondre à la demande lancinante des agriculteurs manquant de courant rural. Elle suit de près le dossier de l’eau d’irrigation à Biskra où existent 15 300 puits dont plus de la moitié sont réservés aux agriculteurs.

Une commission est à pied d’œuvre afin de trouver des solutions aux élèves de Ouled Djellal, Sidi Khaled et d’autres localités, où des parents refusent que leurs enfants rejoignent les classes du fait de l’absence de conditions minimales de scolarisation. Elle suit de près la réalisation de 25 hôtels qui viendront renforcer les capacités d’accueil des touristes et décortique des dizaines de dossiers d’investissement dans tous les créneaux porteurs, a-t-on appris. Pour terminer, le président de l’APW s’est félicité de l’entente cordiale que cette instance a nouée avec le premier responsable de l’exécutif de la wilaya, les directeurs centraux, les maires et les citoyens.

Il s’est réjoui du lancement prochain de la construction d’un grand hôpital à Zeribet El Oued, de la poursuite des travaux de déplacement de la voie ferrée qui traverse de part en part la Reine des Ziban, de la finalisation des procédures légales afin d’octroyer, sur orientation du wali, des marchés publics de réalisation du réseau d’assainissement de la nouvelle ville de plus de 4 500 logements, laquelle est située au-delà du périphérique ouest de Biskra communément appelé «Trig lourd» et l’inscription d’un projet de fouilles mené par des archéologues nationaux pour mettre au jour une cité romaine enfouie au vieux Biskra.

«Le développement est l’affaire de tous. Pas seulement des autorités, mais aussi des habitants et des citoyens devant payer leurs impôts et faire acte de civisme dans le respect de l’environnement urbain, de la réglementation régissant tous les secteurs et les principes fondamentaux de notre société. L’APW est ouverte à tous», a conclu Mohamed Azziez.                                

L’article Forum de la Radio de Biskra : L’APW veut plus de prérogatives est apparu en premier sur El Watan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com