Gouraya (Tipasa) : Des crèches « en jachère ».

  • 1 semaine il y a
  • 14 Vues
  • 0 0

Des crèches construites sur le budget de la wilaya de Tipasa demeurent en « jachère » depuis plusieurs annés. Toutes les mises en garde « fermes » des walis depuis 2010 n’avaient pas été exécutées.

La wilaya de Tipasa avait érigé neuf crèches qui relèvent des APC.  La DAL (direction de l’animation locale) avait la charge de les réaliser et de les mettre en service. Le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales avait alloué une enveloppe financière d’un montant de 15 millions pour la construction de chaque crèche, afin d’atténuer les tensions chez les ménages qui travaillent d’une part et d’autre part participer à l’épanouissement des enfants.

Or, les directeurs de la DAL de Tipasa qui bénéficient étrangementdes promotions grâce à la magie de la République, ne se soucient guère des préoccupations des familles et des directives de leur tutelle. Le mardi dernier, une rencontre au siège de la wilaya avait regroupé le Chef de l’Exécutif de la wilaya de Tipasa, Mohamed  Bouchemma, des élus de l’APC de Gouraya et des représentants de la société civile locale.

Nonobstant la difficulté inhérente à  l’absence des infrastructures destinées aux activités sportives et culturelles dans cette localité côtière à l’Ouest de la wilaya de Tipasa, le problème de la crèche de Gouraya s’est à nouveau posé. D’ailleurs le wali n’a pas caché son étonnement face au niveau désastreux du développement de Gouraya, en dépit des milliards investis par les pouvoirs publics. L’aménagement urbain n’est pas arrivé à Gouraya.

La wilaya de Tipasa vient d’allouer une enveloppe de 360 millions de dinars pour les travau de l’aménagement urbain à Gourya. Quant à la crèche, elle n’a jamais ouvert ses portes après sa construction, sauf le jour de son inauguration. Considérée comme étant une source de revenus pour la commune de Gouraya, face à l’éternel immobilisme de l’administration, le wali s’est engagé à aider l’universitaire qui désire ouvrir cette crèche dans un cadre règlementaire, afin de rendre opérationnel cet établissement éducatif pour les enfants de Gouraya.

Dans un premier temps, le montant de la location de la crèche sera purement symbolique. L’acquéreur bénéficiera d’une affectation selon la formule du gré à gré. L’idée du wali consiste à faire démarrer cette infrastructure afin de permettre aux « bouts de choux » de Gouraya de fréquenter cet équipement public. Les représentants de la société civile locale et les élus de l’APC se sont montrés intéressés par l’engagement du chef de l‘Exécutif de la wilaya. Plus grave encore, il y a des crèches encore fermées dans d’autres communes de la wilaya de Tipasa.

Aucun responsable n’a daigné les faire fonctionner. L’Etat a investi des milliards de centimes pour doter les APC des crèches, en quête de fonctionnalité. Ni les walis, ni les DAL, ni les DAS, ni les APC concernées n’ont jugé utile l’exploitation de ces investissements qui vont dans l’intérêt des familles et des communes. L’instruction du wali  Tipasa, Bouchemma Mohamed, sera-t-elle enfin appliquée ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com