Hichem Attar. PDG d’AOM Invest : «Notre ambition est de créer une chaîne touristique spécialisée dans le thermalisme»

  • 2 mois il y a
  • 39 Vues
  • 0 1
Hichem Attar. PDG d’AOM Invest  : «Notre ambition est de créer une chaîne touristique spécialisée dans le thermalisme»

Quelles perspectives l’admission en Bourse ouvre-t-elle à votre entreprise ?

C’est un pas important pour notre jeune PME qui a déjà relevé beaucoup de défis, depuis quelques années, afin de se positionner sur son segment d’activité. L’admission officielle à la Bourse d’Alger, concrétisée le 12 décembre 2018, nous permet de viser plusieurs objectifs stratégiques.

Le premier est d’offrir à AOM Invest une visibilité tant sur le plan national qu’international. D’ailleurs, nous avons déjà obtenu un feedback encourageant dès le lendemain de la première séance de cotation, tant au plan national qu’international. Une réactivité de la part de nombreux opérateurs qui laissent entrevoir des pistes de partenariat futur pour nos projets en gestation.

Cela prouve qu’une entreprise cotée en bourse devient une entreprise de référence et est, de ce fait, sollicitée pour des partenariats. L’intérêt que montrent certaines entreprises à notre parcours et à nos projets nous conforte dans notre volonté en vue d’intégrer le marché financier et de profiter de tous ses outils. Notre action d’introduction en Bourse est la meilleure opération de communication pour la visibilité de notre entreprise. Si nous avons été plutôt discrets sur nos actions depuis quelques années, notamment sur nos partenariats nationaux et étrangers, nous pouvons désormais nous placer en toute transparence, en acteur ambitieux sur notre segment, afin de développer des projets de partenariat.

Par ailleurs, notre accession au compartiment PME de la Bourse d’Alger nous ouvrira plus facilement les portes des administrations notamment, et nous évitera les lenteurs bureaucratiques que nous avons eu à subir durant la maturation de notre projet d’entreprise.

Le second objectif que nous visons est de concrétiser la pérennité de l’entreprise, au-delà des personnes et des actuels gestionnaires, comme c’est le cas au vu du parcours de grand groupes internationaux notamment dans notre secteur. Le troisième objectif que nous visons est d’instaurer les pratiques de bonne gouvernance, car cela nous permettra de mieux nous structurer et d’être plus ouverts et transparents. AOM Invest est une jeune PME à capital mixte et la transparence est pour elle un critère de réussite

Enfin le quatrième objectif est de mobiliser l’outil qu’est la Bourse pour lever des fonds afin de faire face à notre plan de développement très ambitieux
Quels sont vos projets touristiques en maturation ?

Nous nous positionnons sur un schéma à trois compartiments : l’étude, le développement et l’exploitation de projets. Actuellement notre ambition est de créer une chaîne touristique dans le thermalisme et de développer des destinations touristiques d’excellence en Algérie.

En effet, si le tourisme se concevait il y a quelques années autour de la création de villages touristiques, aujourd’hui les effet néfastes de ce type de développement sont avérés et la réflexion se porte plutôt sur la conception d’une destination touristique globale (aménagement, gouvernance, communication et produits d’appel) en adéquation avec la notion de développement durable. Nous nous engageons, renforcés par nos partenaires étrangers notamment, dans cette optique.

Nous avons de grandes ambitions pour le secteur thermal qui compte plus de 200 sources thermales, alors qu’il n’existe qu’une quarantaine de stations dont huit publiques, pour la plupart très loin des normes internationales dans ce domaine. Notre premier projet en gestation sera «Mascara destination touristique d’excellence»

Nous ambitionnons aussi de développer des projets dans le secteur du thermalisme à travers l’ouest du pays, notamment, à travers notre premier projet installé à Bouhanifia «Aqua Sirène Mascara», dont l’ouverture se fera bientôt, ce qui nous place dans l’optique de créer la première franchise d’exploitation hôtelière.

Vous avez conclu des partenariats à l’international. Quelles perspectives cela vous ouvre t- il ?

En 2016, nous avons en effet décidé de nouer deux partenariats stratégiques avec le SAJE Montréal, une firme publique de gestion-conseil qui fait dans l’entreprenariat à vocation touristique, ainsi qu’avec le Centre mondial d’excellence des destinations (CED) afin qu’il nous aide à développer des projets au plan national, mais aussi à l’international.

Un nouveau modèle d’affaires qui a nous permis de renforcer notre expertise dans le domaine du tourisme en offrant à la fois l’étude macroéconomique et microéconomique en matière de tourisme pour accompagner notamment nos clients porteurs de projets, en plus de nos propres études et du lancement et le développement de nos projets

L’admission en Bourse nous renforcera dans ce rôle, car de tels projets nécessitent des moyens financiers importants, qui dépassent le concours des banques, le marché financier nous aidant à lever les fonds de la part de potentiels investisseurs et à faire participer les petits porteurs.

El-Watan.com