Hommage au duo Bahlouli-Belfadel à El Eulma

  • 1 mois il y a
  • 16 Vues
  • 0 0

Plus de 75 ans ont été nécessaires pour rendre justice contre l’oubli et la marginalisation des deux pères fondateurs de la glorieuse équipe de l’OMSA, filleul du MCEE, les défunts Bahlouli Brahim dit Bahi et Belfadel Boudjemaa, dit Mohamed, décédé un certain 12 décembre 1942.

Cette rencontre tant attendue par la population eulmie a eu lieu samedi matin au niveau de la salle des fêtes Hamdini, à la périphérie est de la ville d’El-Eulma, en présence des autorités locales, des familles des fondateurs réunies pour la première fois à cette occasion ainsi que de nombreux invités venus des quatre coins du pays. La cérémonie a été empreinte de beaucoup d’émotion et de souvenirs suite à l’intervention du poète Mohamed Laïd Bahlouli qui a mis l’accent sur la vie, les sacrifices et les difficultés rencontrées à l’époque par les deux hommes pour créer contre vents et marées, l’OMSA, première équipe musulmane pour justement faire face à l’équipe européenne de l’USA.

Ces deux personnalités, pétries selon lui dans le militantisme national, ont par leur courage et leur dévouement franchi tous les obstacles et défié tous les interdits dressés devant eux par l’administration coloniale. Pour sa part, son fils aîné a rappelé devant une salle attentive le geste de son père qui un jour pour sauver le club face à la pression de l’administration coloniale qui voulait à tout prix l’éliminer en l’étouffant financièrement, a dans un geste désespéré, vendu l’unique vache de la famille ainsi que les boucles d’oreille de son épouse pour assurer l’engagement de l’OMSA. Une victoire selon lui pour les nationalistes de l’époque et un sacrifice incommensurable pour son père Bahi. Très ému par ce souvenir, il s’est effondré en larmes.

L’autre intervenantion dans cette rencontre a été celle du plus jeune des enfants de Belfadel qui a salué la mémoire des deux hommes, leur courage et surtout leur détermination pour la fondation du premier club musulman en dépit des difficultés rencontrées à l’époque. Il convient de noter aussi la présence des enfants de certains membres du comité directeur formé par le duo Bahlouli-Belfadel qui hélas n’est plus de ce monde. Cette rencontre mémorable s’est achevée par des hommages et la remise deprésents aux familles des fondateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com