Industrie : Cilas opère sa première opération d’exportation de clinker

  • 3 mois il y a
  • 33 Vues
  • 0 0

La société Cilas (Ciment Lafarge Souakri) effectuera, aujourd’hui, sa première opération d’exportation de clinker (35 000 tonnes) à partir du port de Annaba en direction de l’Afrique de l’Ouest, a annoncé le groupe LafargeHolcim Algérie dans un communiqué de presse. «Cette opération s’inscrit pleinement dans l’objectif du groupe LafargeHolcim Algérie pour contribuer à exporter les surplus de production, avec un objectif d’exportation de plus de 2 millions de tonnes en 2020», a ajouté la même source.

Pour cette opération, l’entreprise Cilas «bénéficiera de tout le support commercial et logistique de LafargeHolcim Trading, une structure consacrée au commerce international, qui détient plus de 50% des échanges de clinker et ciment en Méditerranée et en Afrique de l’Ouest». «Cette nouvelle opération souligne l’engagement sans faille du groupe LafargeHolcim à agir en faveur de la diversification des revenus extérieurs du pays hors hydrocarbures», a précisé le groupe LafargeHolcim Algérie.

La cimenterie Cilas de Biskra, fruit d’un partenariat entre le groupe privé algérien Souakri et le groupe LafargeHolcim, est dotée d’une capacité de production de 2,7 millions de tonnes par an, avec une perspective d’extension à 6 millions de tonnes/an. Equipée de l’un des plus importants broyeurs verticaux au monde, la cimenterie, qui approvisionne une partie significative du Sud algérien, a nécessité un investissement de 35 milliards de dinars.

La filiale algérienne du cimentier franco-suisse possède deux cimenteries (M’sila et Mascara) totalisant une capacité de production de 8,6 millions de tonnes/an et gère également avec le Groupe industriel des ciments d`Algérie (Gica), premier producteur de ciment en Algérie, la cimenterie de Meftah, avec 1,2 million de tonnes/an. Cette année, le groupe a exporté vers l’Afrique de l’Ouest 400 000 tonnes de ciment, dépassant ses propres prévisions qui étaient de 300 000 tonnes.

Ces six dernières années, LafargeHolcim Algérie a investi 600 millions d’euros et détient 35% des parts du marché du ciment. La production nationale est dominée par le secteur public – notamment par Gica, qui produit plus de 11,5 millions de tonnes par an – représentant 65% de la production nationale. L`Algérie, qui consomme annuellement environ 22 millions de tonnes de ciment, dont 18 millions de tonnes sont produits localement, importe près de 4 millions de tonnes. La production de ciment en Algérie atteindra les «40 millions de tonnes par an en 2020», ce qui favorisera davantage son exportation, affirmait récemment le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi.

El-Watan.com