Installation de toboggans et de trampolines à Mila : Un vrai divertissement pour les enfants

  • 2 mois il y a
  • 10 Vues
  • 0 0
Installation de toboggans et de trampolines à Mila :  Un vrai divertissement pour les enfants

Les enfants ne se lassent pas de sautiller sur les trampolines ou de glisser sur les toboggans géants installés fin septembre à Ain Seyyah : ils en font, désormais, une destination quotidienne. Depuis leur installation, le 22 septembre dernier sur la place d’Ain Seyyah dans le cadre d’une manifestation économique, les toboggans gonflables et les trampolines connaissent un franc succès auprès de la population enfantine de la région : ils sont carrément pris d’assaut malgré le prix de la séance relativement élevé.

Les glissières gonflables, tout autant que les trampolines, ne désemplissent pratiquement plus l’après-midi. Les écoliers y trouvent l’espace ludique qu’ils ne trouvent pas dans leur vie de tous les jours. Les parents, conscients des frustrations qu’endure leur progéniture, se font un devoir, depuis que ces structures sont là, d’accompagner régulièrement leurs enfants à Ain Seyyah, à la fin de l’école. «Je ne peux pas priver mes enfants de jouer sur les toboggans malgré le prix de 100 DA pour une séance de 10 minutes.

C’est une occasion pour qu’ils se défoulent un peu. En dehors de ces initiatives, qui viennent une fois ou deux par an, nos enfants n’ont pas où aller, ni où jouer», nous dira une mère de famille rencontrée avec ses deux enfants. Une autre femme, médecin de son état et ancienne émigrée aux Émirats Arabes Unis, voit dans ce rush des enfants sur le lieu «un signe de frustration qui ne trompe pas». D’ailleurs notre interlocutrice pense que la création d’espaces ludiques dans les écoles primaires ne ferait que du bien aux potaches. «Nos écoles sont des espaces morts. On pourrait y créer des espaces semblables dans le cadre du sport scolaire ; cela ne pourrait être que bénéfique pour les enfants. Des trampolines, à titre d’exemple, feraient bien l’affaire. Sous d’autres cieux, c’est courant dans les établissements scolaires». Quoi qu’il en soit, ces structures, pour aussi simples qu’elles soient, ont réussi à semer la joie dans la petite enfance et à lui procurer des moments de divertissement comme ne le fait aucun autre établissement public dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com