«J’espère que l’EN retrouvera son meilleur niveau»

  • 2 mois il y a
  • 53 Vues
  • 0 0

En l’espace de quatre jours, Ramy Bensebaini a disputé deux matchs de haut niveau. Le premier victorieux en Europa League face à Jablonec (2-1). Le second, moins heureux, contre le PSG (1-3). Auteur de deux prestations convaincantes, le défenseur algérien de 23 ans a accepté de s’arrêter, après le match de Paris, pour répondre à nos questions.

– Ce fut un match tendu face au PSG. Rennes n’a pas démérité, mais s’est incliné finalement à domicile (1-3).

On savait que ça allait être difficile, car on avait le PSG en face. On a essayé de jouer notre jeu en leur causant des problèmes. On a plus ou moins réussi à le faire. Nos adversaires étaient solides. On perd ce match, mais il faut vite passer à autre chose.

– Vous avez eu l’occasion de frapper au but par deux fois. Sont-ce les consignes de Sabri Lamouchi qui vous demande d’être offensif ?

Je suis avant tout défenseur, mais quand il y a de la place et que j’ai l’opportunité de monter, j’y vais.

– Cette semaine vous avez participé à votre premier match en Coupe d’Europe. Est-ce un parfum différent de la Ligue 1 ?

Ce n’est pas la même chose que les matchs en championnat. C’est un tout autre niveau. Cela m’a fait plaisir d’entrer dans l’histoire du club qui a gagné sa première rencontre au niveau européen. Il reste encore cinq matchs qu’il faudra gérer l’un à la suite de l’autre. On verra où on peut aller.

– Début septembre, vous avez découvert votre nouveau sélectionneur lors du rassemblement des Fennecs. Comment cela s’est passé avec Djamel Belmadi ?

Super ! Cela s’est très bien passé. Je ne le connaissais pas. Il incarne le travail et le sérieux. On est bien ensemble. Le groupe vit bien.

– C’est un coach qui connaît la mentalité du joueur algérien d’aujourd’hui. Peut-on dire que l’Algérie repart sur de bonnes bases ?

J’espère bien. On revient d’un déplacement difficile en Gambie, où l’on a fait match nul. Il nous reste encore des rencontres. On espère retrouver le même niveau que l’on avait.

– Peut-on dire que ce nul dans de telles conditions s’apparente à une victoire mentale ?

Oui. C’est un point satisfaisant au regard du contexte gambien. Cela fait plaisir à tout le monde. On va y aller petit à petit avec les matchs qui restent à disputer et retrouver le chemin du succès, incha Allah. Nasser Mabrouk

L’article «J’espère que l’EN retrouvera son meilleur niveau» est apparu en premier sur El Watan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com