La 4e édition du challenge automobile «Raid des Reines»

  • 3 semaines il y a
  • 18 Vues
  • 0 0
La 4e édition du challenge automobile «Raid des Reines»

Elle débute aujourd’hui et durera jusqu’au 12 Mars

Raideuses pour 2000 km, de Ghardaïa à Tamanrasset, via Timimoune. 

Après trois éditions parfaitement réussies, le Raid des Reines, ouvert uniquement à des équipages féminins et organisé par l’agence de voyage M’zab Tour, est bien parti pour s’incruster dans le paysage touristique de l’Algérie, tant le concept choisi pour ce type de raid n’arrête pas d’attirer de plus en plus de participantes d’Algérie et d’outre Méditerranée.

En effet, pour sa quatrième  édition, qui se déroulera  en six étapes, du 4 au 12 mars 2019, pas moins de 40 participantes se sont déjà inscrites pour prendre part à cette grande escapade de plus de 2000 km et qui devra les conduire de la capitale des Rostémides, Ghardaïa, joyau architectural du pourtour méditerranéen, jusqu’à l’ extrême Sud, Tamanrasset, capitale de l’Ahaggar, berceau des «hommes bleus», fiers Touareg descendants de Tin Hinan. Sur les 40 participantes, 20 sont françaises, 1 franco-brésilienne, 1 franco-marocaine, 1 franco- tunisienne,  qui seront au départ de cette odyssée terrestre de près de 2000 km, qui s’ébranlera de Ghardaïa le lundi 4 mars 2019.

Le reste étant composé d’Algériennes résidant sur les deux rives de la Méditerranée. Selon le programme qui nous a été remis par l’organisateur de ce périple touristique, le trajet vers Tamanrasset sur près de 2200 km se déroulera en six étapes et atteindra son point d’orgue le 9 mars dans la capitale des «hommes bleus», Tamanrasset, après avoir fêté le 8 mars, journée internationale de la femme, en plein désert, dans le campement de Moulay Lahcène. Il faut préciser que dans cette édition, l’organisateur a procédé à deux changements majeurs, à savoir que le départ vers  le Grand Sud sera donné à partir de Ghardaïa et que la longue procession des raideuses, effectuera un crochet par l’envoûtante  Timimoune.

Une intendance, en sus d’un médecin qui assure la couverture sanitaire du raid, pas moins de 10 véhicules pour l’encadrement, 4 véhicules pour la presse  qui en assure la couverture médiatique, 1 camion Catéring, 1 camion-citerne d’eau de 5000 litres, 2 groupes électrogènes, 1 camion sanitaire  (toilettes), un équipement complet pour le bivouac, 1 véhicule atelier mécanique, avec mécanicien et une ambulance avec une équipe médicale accompagnent nos charmantes concurrentes. C’est dire que pour assurer une réussite parfaite, le paquet est mis par Toufik Boughali, l’organisateur. En conclusion, l’organisateur tient à insister à dire que «le Raid des Reines n’est pas une course, mais une sorte de parade, avec des équipages uniquement féminins. Il n’y a pas de chrono, ni de classement. C’est en fait un circuit touristique». 

El-Watan.com