La contestation monte à Chlef contre les tenants du  pouvoir

  • 1 semaine il y a
  • 19 Vues
  • 0 0
La contestation monte à Chlef contre les tenants du  pouvoir

La mobilisation contre le pouvoir en place s’accentue à Chlef où des milliers de citoyens sont encore sortis dans la rue ce vendredi 15 mars pour dire non à la prolongation du 4e mandat de Bouteflika et la continuité du système politique.

Pour beaucoup, cela rappelle les manifestations de joie qui ont lieu le jour de l’indépendance du pays, après une longue lutte contre le colonialisme français.

Que ces soit au chef-lieu de wilaya ou dans les autres communes, une marée humaine de différentes âges et représentant  toutes les couches de la société a envahi les rues juste après la prière du vendredi pour exprimer de vive voix  son opposition à  la prolongation du 4e mandat de Bouteflika et au maintien du pouvoir actuel.

Les manifestants, parmi eux des femmes et des familles accompagnées de leur progéniture,  ont également scandé «  Said dégage, Bedoui  dégage, FLN dégage, non à la mafia qui a dilapidé le pays ».

En clair, ils réclamaient  tous et  à haute voie  le départ du chef de l’Etat et  son entourage immédiat,   et des dirigeants politiques qui ont ruiné le pays. «  Pas de transition ni continuité donc sous l’égide de responsables mafieux qui ont bafoué  la volonté populaire et dilapidé l’argent du peuple  » répétaient-ils à l’unisson.

Les mêmes mots d’ordre ont été réitérés par des femmes âgées et des jeunes filles qui se sont jointes au mouvement populaire, arborant l’emblème national.

  

El-Watan.com