L’adolescent assassiné à Paris sera enterré à Tigzirt : Solidarité pour le rapatriement de la dépouille de Syphax Messouya

  • 2 mois il y a
  • 31 Vues
  • 0 0

L’annonce de la mort de Syphax Messouya, retrouvé assassiné, mardi soir, à Paris, quelques jours après sa mystérieuse disparition dans la région parisienne, en France, est tombée tel un couperet dans son village Tifra, commune de Tigzirt, à 40 kilomètres au nord de Tizi Ouzou, où la population est affligée par le meurtre de cet adolescent âgé de 17 ans.

Très consterné par cet événement tragique, Nacer, oncle de Syphax, nous a déclaré, avec beaucoup d’émotion, que l’enterrement de son neveu aura lieu à Tifra, sans toutefois nous préciser la date des funérailles. «Il sera enterré au village, mais aucune date pour ses obsèques n’est encore fixée. Il y a encore l’enquête de la police qui se fait avant que la dépouille ne soit remise à la famille», nous a-t-il affirmé. En France, des membres de la famille du défunt et des citoyens de sa région natale se mobilisent pour organiser le rapatriement de son corps en Algérie en vue de son enterrement.

D’ailleurs, la cousine de la victime a lancé une collecte sur le Net afin de réunir l’argent susceptible de couvrir tous les frais inhérents au rapatriement de la dépouille de Syphax. «Vous étiez nombreux à être touchés par la disparition inquiétante de mon petit cousin Syphax Messouya, âgé d’à peine 17 ans.

Je vous remercie tous pour votre soutien permanent depuis samedi dernier et je vous demande de prier pour qu’il repose en paix. Si vous voulez apporter un dernier soutien, cette fois-ci financier, à sa famille pour organiser ses obsèques, sa mère, son frère, sa petite sœur et ses proches, vous seront à jamais reconnaissants», a-t-elle posté sur internet (www.lepotcommun.fr/pot/nhhj88di). Nous avons appris également qu’une réunion des responsables d’associations des habitants de Tifra (Tansa, Azra et Tamdecht), établis en France, devait se tenir, hier, à Paris, pour apporter aide et solidarité à la famille du regretté. «C’est avec beaucoup d’émotion que nous venons d’apprendre la brutale disparition du jeune Syphax Messouya», lit-on dans le communiqué annonçant cette réunion de crise suite à la mort de Syphax.

Ce dernier a, pour rappel, été retrouvé sans vie, par la police qui a contacté les membres de sa famille pour son identification. Les circonstances de la mort de ce lycéen, qui est arrivé en France il y a une année, ne sont pas encore élucidées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com