LDC. Gamtel FC – CS Constantine (14h) : Les Constantinois y croient encore

  • 2 semaines il y a
  • 21 Vues
  • 0 0
LDC. Gamtel FC – CS Constantine (14h) : Les Constantinois y croient encore

Le CS Constantine se doit de rebondir et d’assurer sa qualification au prochain tour de la Ligue des champions africaine.

Pour ce faire, et vu le peu de temps séparant les manches aller et retour, les responsables du CSC ont préféré réitérer leur confiance à Lyes Arab, lequel s’est montré optimiste quant au succès face au Gamtel FC. L’équipe est arrivée dimanche en Gambie, où elle a pris ses quartiers au Laico Atlantic Hôtel de Banjul.

Dans l’après-midi de lundi, les joueurs ont effectué une séance de récupération et une ultime séance hier à l’heure du match (14h) au stade de l’Indépendance dont l’état de la pelouse avait été, pour rappel, grandement critiqué lors de la confrontation entre l’EN et les Scorpions en septembre passé.

En ce qui concerne l’effectif, le staff technique peut compter sur le retour des défenseurs Bencherifa et Aroussi, ainsi que celui de Haddad qui, bien que n’étant pas totalement rétabli, pourrait tenir son poste au milieu du terrain. Au registre des absences, les Constantinois seront privés des services de Belkheïr, sur le départ, et Belmokhtar, blessé lors de la manche aller.

Par ailleurs, et après la libération de Kagambega, Zitouni et probablement Belkheïr, la direction clubiste compte également résilier le contrat du Burkinabé Ousmane Jr Sylla, et ce, dans la perspective d’engager les deux attaquants de l’AS Vita Club, Luamba Ngoma et Jean-Marc Makusu.

Enfin, les responsables du CSC ne semblent pas pressés pour le recrutement d’un entraîneur en chef. Après la venue avortée de l’ancien directeur des équipes nationales, Boualem Charef, et la valse-hésitation du Marocain Badou Zaki, les concernés ont jeté leur dévolu sur Denis Lavagne, directeur du centre de formation du Havre AC (France).

Mais selon certaines sources, son club employeur ne serait pas près de le lâcher de sitôt. Comme alternative, les noms de Marco Simone, Bertrand Marchand et Albert Cartier ont été évoqués, mais dans l’entourage de l’ENTP, actionnaire majoritaire de la SSPA, on murmure que l’option d’un coach national reste privilégiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com