Le bricolage a encore de l’avenir

  • 4 jours il y a
  • 6 Vues
  • 0 0

Commentaire

Les statuts de la Fédération algérienne de football (FAF) et le projet de code de la commission d’éthique publiés sur le site officiel de la fédération lundi et mercredi ont été retirés du site jeudi sans que la fédération ne juge utile de préciser sur son site les motifs qui ont présidé au retrait des deux textes. Rien. Le retrait des deux textes serait-il lié à la publication des articles parus sur les colonnes d’El Watan le jour même ? Sans nul doute.

Cela participe de la pseudo-politique de transparence débitée à longueur de journée et de déclarations par les hérauts d’une instance faîtière à court de vraie stratégie de développement du football. Les articles de jeudi avec les déclarations d’un acteur du football, Rachid Redjradj, pour ne pas le citer, ont provoqué un branle-bas de combat jeudi à Dély Ibrahim. Descente au siège de la Ligue de football professionnel (LFP) à la cité El Djaouhara, recherches tous azimuts dans les bureaux afin de traquer la taupe qui aurait fourni le document compromettant (correspondance FAF-LFP) qui met en cause le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, verrouillage des données, blocage de comptes… une descente digne d’Eliot Ness, sans aucun résultat à la fin.

Maigre consolation pour les «architectes» de la descente, le retrait des deux documents encombrants qui ont sérieusement mis à mal l’instance faîtière qui semble décidée à ne pas freiner sa descente en enfer. Quitte à ce que le football algérien y laisse sa vie. Le bricolage a encore de l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com