Le Front Polisario défendra devant la justice les droits des Sahraouis

  • 2 jours il y a
  • 13 Vues
  • 0 0

Dénonçant le vote du Parlement européen

Le Front Polisario a indiqué, hier, qu’il reste plus que jamais déterminé à agir dans le cadre de la justice pour assurer la défense du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui et ses droits souverains sur son territoire et ses ressources naturelles, dénonçant le vote du Parlement européen sur l’accord de pêche illégal Maroc-UE incluant les eaux territoriales sahraouies.

S’exprimant dans un communiqué, le Front Polisario a affirmé qu’«il reste plus que jamais déterminé à agir dans le cadre de la justice pour assurer la défense du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui et des droits souverains sur son territoire et ses ressources naturelles».

Dénonçant le vote du Parlement européen en faveur de l’accord de pêche Maroc-UE, le Front Polisario a donné rendez-vous au Conseil de l’Union européenne, à la Commission et la France devant le juge européen pour démontrer que l’extension explicite des accords UE-Maroc au Sahara occidental, contre le consentement du peuple sahraoui, n’est pas conforme à la jurisprudence de la Cour de justice.

Le Front Polisario a, en outre, précisé dans son communiqué avoir pris connaissance de l’ordonnance du Tribunal européen datée du 8 février 2019.

Intervenant au même moment que l’adoption de l’accord de pêche par le Parlement européen, l’ordonnance du Tribunal européen avait jugé que «le mandat de renégociation de l’accord de pêche UE-Maroc n’impacte pas directement le Front Polisario, car il ne permet pas de préjuger du résultat des négociations».

Considérant que l’ordonnance en question marque la fin de cette étape préparatoire de l’accord de pêche, le Front Polisario a ajouté que le Conseil européen va désormais procéder à l’adoption définitive de ce texte illégal, soulignant toutefois que «les débats à venir devant le juge européen s’engagent dans de bonnes conditions».

Se référant à la jurisprudence constante de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) sur l’inapplicabilité des accords UE-Maroc au Sahara occidental, le Tribunal a rappelé que «le peuple sahraoui est à regarder comme jouissant du droit à l’autodétermination et comme étant un tiers au sens du principe de l’effet relatif des traités» (point 30 de l’ordonnance), a relevé encore le Front Polisario dans son communiqué.

El-Watan.com