Le groupe Biopharm se lance les complément alimentaires

  • 1 mois il y a
  • 25 Vues
  • 0 0

Industrie pharmaceutique

Le groupe pharmaceutique Biopharm s’est lancé dans la phytothérapie par la production de compléments alimentaires à base de plantes, a annoncé, lundi à Alger, la responsable de la communication du groupe, Mme Amel Kaïd.

Cette nouvelle gamme de compléments alimentaires devrait répondre au besoin du marché local qui exprime une forte demande en produits à base de plantes médicinales», a expliqué Mme Kaïd, lors d’une visite guidée des journalistes au site de production du groupe situé dans la zone industrielle de Oued Smar (Alger). Selon ses explications, ces produits baptisés «Nutri Bio» sont fabriqués au niveau de cette unité industrielle. «Ils sont formulés à base d’extraits de plantes de qualité d’origine certifiée et analysés avec des doses appropriées, alliant efficacité et sécurité», a-t-elle assuré.

La gamme comprend, entre autres, un gel à base d’aloe vera préconisé dans les troubles digestifs, une solution buvable à base de feuilles de lierre pour le traitement des problèmes respiratoires (viscosité de mucus bronchique, traitement de toux grasses associées aux infections bronchiques aiguës) et des gélules à base de canneberge, une plante importée du Canada, connue pour ses vertus contre les infections urinaires en plus de ses propriétés anti-oxydantes.

«Les indications de nos produits reposent sur des études scientifiques et leur distribution se fait dans le canal pharmaceutique pour s’assurer de la traçabilité et du respect des bonnes pratiques de distribution»,a-t-elle encore précisé. Elle a affirmé, dans ce contexte, que le groupe pharmaceutique s’oriente dans une stratégie de diversification de ses produits en se lançant dans la fabrication et la commercialisation des produits pharmaceutiques à base de plantes, outre les médicaments.

«Avant de lancer ces compléments alimentaires, nous avons dévoilé il y a quelques jours déjà une large gamme de traitements dermo-cosmétiques dénomée OZE», a rappelé Mme Kaïd. Biopharm, qui dispose d’une gamme de 130 génériques recouvrant les principales classes thérapeutiques et de 60 millions d’unités fabriquées annuellement, compte garantir aux citoyens la disponibilité et l’accessibilité des traitements les plus innovants, selon cette responsable.

Biopharm compte également se positionner sur les marchés internationaux, notamment le marché africain, selon elle. «Nous exportons déjà une large variété de nos produits vers certains pays du continent, dont la Mauritanie, le Niger et la Libye», a-t-elle énuméré.

Pour sa part, le responsable de production au sein de l’unité, El Ghani Ayadi, a affirmé que l’industrie des médicaments en Algérie a enregistré un bond significatif et le partenariat avec les grandes firmes pharmaceutiques étrangères a permis un transfert de technologie et de savoir-faire.

El-Watan.com