Le premier secrétaire du FFS à Skikda : Plaidoyer pour une 2e République

  • 3 semaines il y a
  • 17 Vues
  • 0 0

Intervenant lors d’un meeting animé à la salle Aïssat Idir, dans la ville de Skikda, Mohamed Hadj Djilani, premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS) est revenu sur les manifestations populaires de vendredi dernier, les assimilant à «une véritable leçon de mobilisation et de revendications populaires», il a souligné le caractère pacifique qui les a imprégnées.

Il a profité de cette occasion pour appeler les Algériens à la vigilance pour faire échouer «les manœuvres claniques du régime». Exprimant le soutien du FFS à cette dynamique populaire, il a appelé également à maintenir cet élan pacifique pour «la construction de la 2e République, le changement du système en vue d’imposer une alternative démocratique et sociale dans le respect de la légalité».

Sur sa lancée, M. Hadj Djilani juge que la solution réside dans «la construction d’une alternative démocratique avec toutes les forces politiques et sociales indépendantes, en élisant une assemblée constituante, et dans la construction d’un consensus national sur l’Etat de droit, la démocratie et les droits de l’homme».

Revenant sur le refus de son parti de prendre part à la prochaine élection présidentielle, le premier secrétaire du FFS dira : «Notre décision de boycotter ces élections découle du fait que ces dernières ne seront ni équitables ni transparentes. Elles auront plutôt à perpétuer le système dans les mêmes pratiques défaillantes dans les aspects politique, économique et social.»

El-Watan.com