Le prix du baril de Brent à 67,49 dollars : Les cours de pétrole résistent à la forte production américaine

  • 4 semaines il y a
  • 16 Vues
  • 0 0

Les cours du pétrole ont continué leur ascension ces deux derniers jours. Hier, le prix du baril de Brent pour livraison en avril s’est affiché à 67,49 dollars sur l’Intercontinental Exchange ICE de Londres, marquant ainsi une hausse de 42 cents par rapport à la clôture de jeudi et atteignant son plus haut niveau depuis trois mois. Le Texas Light Sweet affichait, pour sa part, un prix de 57,26 dollars à New York, gagnant aussi 30 cents par rapport à jeudi.

Cette hausse intervient malgré un nouveau record de production américaine estimée à 12 millions de barils par jour, selon les données de l’Agence américaine d’information sur l’Energie. «Cette information a glissé sur le marché comme sur les plumes d’un canard», commentent des analystes de Commerzbank. Ils expliquent que ce niveau de production étant attendu et même prévu par le rapport mensuel de l’AIE qui tablait sur une production moyenne de 12,1 mbj pour février.

Ceci veut dire aussi que l’impact de la réduction de l’offre pétrolière de l’OPEP donne des résultats. «Malgré le bond de l’offre aux Etats-Unis, les baisses de production volontaires et involontaires de l’OPEP vont limiter la baisse des prix à court terme», estiment pour leur part des analystes de Goldman Sachs. L’OPEP avait, pour rappel, décidé avec ses alliés en décembre dernier, dont le géant russe est partie prenante, de réduire sa production de pétrole sur le marché à plus d’un million de barils par jour. La décision de l’Organisation a pris effet depuis janvier dernier.

L’Arabie Saoudite, qui est le premier exportateur mondial, a réduit nettement sa production dès le mois de décembre et promet de réduire davantage en mars prochain, alors que le Venezuela et l’Iran voient leurs niveaux de production bien en deçà de leurs capacités du fait des sanctions américaines. Le prix du panier de l’OPEP a tutoyé jeudi la barre des 66 dollars.

Ce panier regroupe quatorze pétroles bruts en référence à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole. Cette dernière tiendra les 17 et 18 avril prochains à Vienne une réunion avec ses partenaires afin de décider du maintien ou pas de leur politique de réduction de la production. Mais avant Vienne, l’OPEP tiendra sa treizième réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep/non-Opep JMMC à Bakou en Azerbaïdjan le 18 mars prochain. Des appels émanant de membres de l’Organisation en faveur de la prolongation de l’accord de limitation de la production ont été relayés et la reprise des prix du pétrole va certainement faire pencher la balance du côté des partisans du maintien de l’accord OPEP/non-OPEP.

El-Watan.com