Les avocats de la wilaya de Chlef manifestent contre le 5e mandat

  • 3 semaines il y a
  • 32 Vues
  • 1 0
Les avocats de la wilaya de Chlef manifestent contre le 5e mandat

De nombreux avocats  (hommes et femmes) de la wilaya de Chlef, qui en compte  600,  ont manifesté ce lundi à midi contre le 5e mandat devant le tribunal local.

Brandissant des pancartes sur lesquelles étaient écrit « non au  5e mandat, non à la continuité, non  au  pouvoir  actuel », ils se sont massés le long du trottoir attenant à la juridiction avant d’observer un sit-in à l’entrée de cette dernière.

Il y avait de jeunes avocats mais aussi les plus anciens  de la corporation, qui ont tenu à se joindre au mouvement populaire qui  s’oppose vivement à la reconduction de Bouteflika et au système qui  veut l’imposer  contre la volonté du  peuple algérien.

Les manifestants ont continué à scander des slogans anti-5e mandat et pouvoir en place, vite repris par des jeunes  rassemblés devant le tribunal. Ils ont brandi des pancartes sur les quelles on pouvait lire «  Nous ne voulons ni du 5e mandat, ni de la continuité, ni des réformes, nous dénonçons également  avec force les violations caractérisées de la constitution ».

Cette action de protestation, la première d’une corporation luttant pour la justice et les droits humains, s’est déroulée dans le calme et sans empêchement d’aucune sorte. C’est le troisième mouvement contre le 5e mandat organisé au siège de la wilaya de Chlef après l’officialisation de la candidature de Bouteflika.

Dans la nuit de dimanche à lundi, une imposante marche a eu lieu au centre-ville avec la participation de centaines de personnes qui ont réitéré leur rejet du 5e mandat et réclamé le départ du pouvoir en place .Pour eux, il n’est pas question qu’un président malade soit utilisé par des clans pour rester au pouvoir.

Aujourd’hui, lundi, à midi, des jeunes ont encore marché dans les rues de la ville avant de se rassembler devant le siège de la wilaya pour exprimer  leur désapprobation à l’égard de la  prochaine élection présidentielle et le fait accompli des tenants du pouvoir.

El-Watan.com