Les promesses non tenues de l’état

  • 3 semaines il y a
  • 16 Vues
  • 0 0

L’intérêt des pouvoirs publics pour le développement des zones de montagne remonte à de longues années. Beaucoup de promesses ont été faites par les pouvoirs publics quant à la prise en charge de ces régions déshéritées.

Et c’est ce qui s’est traduit par la création d’un organisme et d’un fonds dédiés spécialement à la montagne. La loi n° 04-03 du 27 juin 2004, relative à la protection des zones de montagne dans le cadre du développement durable, a bien défini les missions des deux organismes : le Conseil national de la montagne et le Fonds pour la montagne, qui sont officiellement créés.

«Le Conseil national de la montagne est chargé notamment de définir les activités à même de protéger, de promouvoir et d’aménager les différentes zones et les massifs montagneux»,

«Ce fonds est destiné à soutenir le financement des activités et opérations visant la protection, la promotion et l’habilitation des zones de montagne, ainsi que les différentes études y afférentes», lit-on dans le Journal officiel. Malheureusement, faute de textes réglementaires, ledit conseil ne s’est jamais réuni depuis sa création. Quant au Fonds, il n’a jamais été alimenté en ressources financières et n’a financé aucun projet. Les deux entités n’ont réellement existé que sur le papier.

El-Watan.com