MC Alger– USM Alger : Un derby dans l’incertitude et sous le signe de la protesta

  • 1 semaine il y a
  • 37 Vues
  • 0 0
MC Alger– USM Alger : Un derby dans l’incertitude et sous le signe de la protesta

Le big derby de la capitale, MCA – USMA, qui «devrait» se jouer en cette fin d’après-midi, au stade du 5 Juillet,  en ouverture de la 24e journée du championnat de la Ligue 1, se tiendra dans une conjoncture particulière.

«Devrait», dans la mesure où son déroulement est sujet à spéculation, avec la persistance toute la journée d’hier, de «rumeurs» faisant état d’un «report» imminent de ce clasico du football algérien, au vu de la conjoncture actuelle que connaît le pays, et la capitale en particulier, vivant au rythme des manifs et de la contestation populaire.

Au moment où nous mettons sous-presse, les instances footballistiques nationales (FAF et LFP), sous contrôle des autorités locales de la capitale (le wali d’Alger, Ndlr), n’avaient pas décidé d’un report du derby algérois, que beaucoup placent comme à haut risque, puisqu’il est incontestable que le temple olympique servira d’une «autre tribune » pour la contestation populaire contre le régime en place.

MCA et USMA, forts de leurs galeries comptant des milliers de supporters, donc de jeunes, ont été parmi les précurseurs de la révolte populaire contre le 5e mandat de Bouteflika et le système politique algérien, à travers leurs chants et autres banderoles dans les stades.

S’affichant ouvertement dans la protesta populaire, dans les différentes manifestations organisées à Alger, à travers les bannières de leur clubs respectifs, et ce, depuis la première marche du 22 février dernier, les supporters des deux clubs algérois ne vont certainement pas rater cette «aubaine», avec cette tribune à ciel ouvert qui leur sera ouverte ce soir, au stade olympique du 5 Juillet.

En tous les cas, le mot a été donné entre les supporters des deux camps à travers les différents réseaux sociaux, animés par les «ultras» des deux clubs, et ce, depuis l’annonce de la date de ce derby, pour faire de ce big match, une préparation à une «lutte politique» et non footballistique, en confectionnant des banderoles et préparant surtout des chants et des slogans politiques, qui vont accompagner le mouvement populaire pour le renversement du régime algérien.

En parallèle, des appels ont été lancés, exhortant les fans à quitter le terrain à la 62e minute de jeu, en référence à l’année de l’indépendance du pays, en signe d’une nouvelle libération de l’Algérie.

El-Watan.com