Mostaganem : Des demandeurs de logement se réfugient dans une ancienne école

  • 1 mois il y a
  • 17 Vues
  • 0 0

Plus d’une trentaine de familles du bidonville situé sur les hauteurs de la localité d’Ouréah, à quelque 5 km à l’ouest de Mostaganem, ont squatté une ancienne école primaire de cette localité, ce vendredi.

Il s’agit d’un établissement affecté, il y a environ deux ans, aux Scouts musulmans algériens (SMA) de Mostaganem. Les squatteurs revendiquent leur relogement. «Nos baraques ont été carrément submergées par les flots suite aux dernières intempéries.

On n’a pas trouvé où nous réfugier. On s’est installés dans cette école pour faire entendre notre voix», disent-ils. «On occupe des baraques dans ce bidonville depuis plusieurs années. On n’a pas bénéficié de logements. Notre vie et celle de nos enfants sont en danger», déplorent d’autres. «Cette situation nous a poussés alors à agir ainsi», ajoutent ces familles. Elles affirment vivre le calvaire depuis qu’elles occupent ces baraques faites en tôle et d’autres objets.

Les investisseurs des lieux dénoncent également les conditions de vie déplorables de leurs enfants, dont certains sont atteints de maladies chroniques et d’allergies. «On n’a ni gaz, ni eau, ni réseau d’assainissement, et cela, sans compter les serpents et autres bestioles indésirables qui font partie de notre quotidien.

On a à maintes reprises sollicité les autorités locales pour prendre en charge nos doléances et malgré leurs promesses, rien n’a été fait pour nous», lance une mère de famille. Les habitants de ce bidonville lancent un appel pressant aux autorités locales pour un éventuel relogement.

Par ailleurs, on apprend, de sources administratives, que la majorité de ces familles n’ouvre pas droit à un logement social à Mostaganem. Au moment où nous mettons sous presse, un important dispositif de la gendarmerie est intervenu pour faire sortir les familles qui occupent illégalement cette ancienne école primaire.

El-Watan.com