Mostaganem : Des sites historiques et culturels seront restaurés

  • 1 mois il y a
  • 10 Vues
  • 0 0
Mostaganem : Des sites historiques et culturels seront restaurés

D’intenses efforts sont entrepris actuellement par les pouvoirs publics en vue de préserver, dans les règles de l’art, les sites historiques et culturels disséminés çà et là dans la ville de Mostaganem, que ce soit au quartier El Derb ou à Tobana.

Ce legs matériel qui est d’une grande importance historique et culturelle, s’étend sur une superficie de 1850 m2, selon les services locaux. Ces sites historiques et culturels sont notamment la grande mosquée (1340), Dar El Kadi, édifiée au 16e siècle, et la résidence du représentant du bey de Mascara. Ce patrimoine revêt un grand intérêt auprès des responsables de la wilaya qui projettent des opérations d’envergure de restauration et de valorisation pour le préserver et mieux l’intégrer dans la dynamique du développement du tourisme à Mostaganem. Des matériaux de construction spécifiques lui sont réservés pour sauvegarder l’ancien cachet architectural. A cet effet, selon nos sources d’information, une enveloppe de 430 millions de DA a été réservée à cet ambitieux programme.

On apprend, par ailleurs, qu’après l’achèvement de ces travaux de restauration, une autre opération sera également lancée pour toucher des sites à El Arsa et Tigditt. Par ailleurs, la restauration du vieux bâti, datant de l’époque coloniale, lancée en 2016 et touchant une dizaine d’immeubles du centre-ville de Mostaganem, arrive à sa fin. A noter qu’une enveloppe de 70 milliards de centimes a été octroyée par le Fonds national du logement (FNL) pour cette première opération de réhabilitation du vieux bâti. Pour rappel, ce programme a été inscrit par le ministère de l’Habitat, et 4300 habitations réparties à travers les quartiers Plateau de la Marine, Tigditt, Derb, Tobana ainsi que le centre-ville ont été recensées. Il s’agit de la quatrième opération au niveau national inscrite par le ministère de l’Habitat après celles d’Alger, de Constantine et d’Oran, apprend-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com