Plus de 100 000 manifestants à Bouira

  • 3 semaines il y a
  • 44 Vues
  • 0 0

Les citoyens sont sortis, encore une fois, et en masse dans la rue, hier, à Bouira, pour réclamer le départ du système politique, et exprimer leur rejet de la candidature du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika. Du jamais vu dans l’histoire de cette wilaya.

La marche a drainé des milliers de personnes, plus de 100 000, a-t-on constaté. A Bouira, des manifestants sont sortis seuls, d’autres sont venus en groupes d’amis, depuis les quartiers populaires, à l’image de l’Ecotec, les 140 Logements et de Oued Hous.

D’autres, le drapeau sur les épaules, et ils étaient des milliers, ont fait le déplacement depuis les 45 communes de la wilaya, en groupes et même en familles pour partager un seul itinéraire et réclamer tout bonnement le départ de Bouteflika et de ses relais au pouvoir depuis des années. En effet, des femmes, jeunes, moins jeunes et personnes âgées ont pris part à cette démonstration historique. Encadrés par des bénévoles, plusieurs carrés ont été formés, mobilisant des milliers chacun. Les marcheurs ont porté les mêmes revendications écrites sur des pancartes et sur des banderoles géantes.

«Pour une deuxième République», «Non au 5e mandat de la honte», «A bas Bouteflika, A bas Saïd. Système dégage. FLN dégage». D’autres sont venus avec de nouveau slogans : «Prenez l’argent et laissez-nous le pays. Dégagez, Dégagez. Système Out.» Ils ont scandé aussi des slogans hostiles au pouvoir. «Pouvoir assassin, Bouteflika-Ouyahia, Houkouma Irhabiya. Gouvernement terroriste». Les citoyens ont occupé les rues du chef-lieu de wilaya avant même la fin de la grande prière, répondant ainsi aux appels lancés sur les réseaux sociaux. «Le peuple algérien est uni pour une seule cause.

Le départ du régime en général», s’est réjoui, émue aux larmes, une manifestante. Arrivés devant les deux sièges des deux partis au pouvoir, le FLN et le RND, les protestataires ont marqué une halte en scandant des slogans appelant à la dissolution des deux partis. «Pouvoir assassin. FLN dégage. RND dégage». Par ailleurs, des milliers de personnes ont participé, la matinée, à une grandiose manifestation contre le 5e mandat, à M’chedallah, à l’est de Bouira. Les protestataires venus des six communes de la région, ainsi que des autres localités, se sont donné rendez-vous à 10h30, à la rentrée sud de la ville.

Les manifestants ont parcouru une distance d’environ 2 km en empruntant le boulevard principal de M’chedallah jusqu’au siège de la daïra. «Système dégage !», «Bouteflika, Ouyahia, houkouma irhabia», «Pas de 5e mandat», «Pouvoir assassin», étaient autant de slogans scandés par les manifestants. Arrivés au niveau de l’hôpital Kaci Yahia, la foule nombreuse était passée en silence, en signe de respect aux malades. Les manifestations se sont déroulées dans le calme et aucun incident n’a été signalé.

El-Watan.com