Pour la première fois en Algérie

  • 2 semaines il y a
  • 17 Vues
  • 0 0
Pour la première fois en Algérie

Haroun, le nouveau visage du stand-up

La nouvelle révélation française du stand-up, Haroun, prévoit un spectacle pour la première fois en Algérie, produit par Keral Productions, le 22 février 2019 à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaïeh.

Haroun, la nouvelle révélation de l’humour et du stand-up francophones, prévoit dans le cadre de sa tournée internationale une date pour un premier spectacle en Algérie organisé par Keral Productions, et ce, le 22 février 2019 à 20h30 à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaïeh. Considéré comme la nouvelle révélation française grâce à son humour décalé et ironique, Haroun se distingue par son humour ficelé sans vulgarité ni malveillance dans tous les domaines, tout en décryptant avec aisance et malice notre monde actuel et ses absurdités.

Son style de premier de la classe et son sarcasme lui ont valu une entrée au royaume du stand-up. Ayant déjà convaincu les spectateurs français, Haroun reste très attendu par le public algérien. Son spectacle, qui est prévu pour le vendredi 22 février 2019 à l’Opéra d’Alger, va en ravir plus d’un. Né en 1985, Haroun grandit en région parisienne. il a découvert sa passion pour l’improvisation à son entrée en école de commerce.

Après son master en mangement, il crée sa société avant de décider de partir faire le tour du monde. A son retour, il écrit son premier spectacle Tous complices qu’il teste sur plusieurs scènes ouvertes et au Jamel Comedy Club. En 2013, Haroun présente au public son premier spectacle Tous complices, où les spectateurs ont pu découvrir un humoriste qui n’hésite pas à aborder tous les sujets, même les plus polémiques. Adepte de l’humour noir, Haroun décide en 2015 de donner une nouvelle impulsion à sa carrière.

Il débarque dans la capitale, offre une prestation remarquée au Jamel Comedy Club, et décroche une collaboration avec le groupe France Télévisions. En 2017, Haroun remonte seul sur scène devant le public avec un deuxième one-man-show baptisé Haroun, tout simplement. Loin des codes du one-man-show, Haroun impose son style de premier de la classe.

Son humour acide, noir et pince-sans-rire, touche à tout. Education, politique, religion, terrorisme, ou encore écologie… Haroun jette un regard aussi ironique que malicieux sur notre monde. Fine mouche, Haroun vanne tout ce qui bouge sans jamais tomber dans la vulgarité ni la malveillance. Il se meut avec aisance dans le décryptage du monde actuel.

Nourri à Coluche, Desproges, comme à la littérature et la philosophie, il apporte un souffle nouveau et décalé dans le paysage de l’humour. Toute sa modernité est dans sa facilité à capter les consciences de ses contemporains avec leurs grandes et petites faiblesses, toujours avec autodérision.

Keral Productions et son dirigeant, le Franco-algérien Farid Benlagha, produisent depuis plus de 10 ans de nombreux événements et spectacles en Algérie, notamment ceux de David Guetta, Diam’s, Stromae, etc. et récemment les 4 shows complets à l’Opéra d’Alger : «Alger mon Humour» (avec notamment Nawel Madani).

El-Watan.com