Première PME à intégrer la Bourse d’Alger : AOM Invest se positionne en exemple

  • 2 semaines il y a
  • 19 Vues
  • 0 0

Le compartiment PME de la Bourse d’Alger vient d’être inauguré par AOM Invest spa, une jeune PME à capital mixte public-privé, spécialisée dans les études, le développement et l’exploitation de projets touristiques dans le secteur du thermalisme. Une démarche «qui va permettre à la société d’asseoir une notoriété auprès des investisseurs et du grand public», selon le ministre Abderrahmane Raouia qui assistait, début décembre, à la première séance de cotation.

L’entreprise AOM Invest aspire justement, depuis son admission, à plus de visibilité et à de nouveaux partenariats. La PME a été créée en 2012, après de longues années de maturation entamée en 2009, dans le sillage du lancement de dispositifs offrant des mesures d’accompagnement pour l’investissement (LFC-2009). Le choix du PDG de l’entreprise Hichem Attar, alors conseiller en investissement, s’est porté sur le secteur du tourisme favorisé par le Schémas directeur d’aménagement touristique (SDAT).

Le promoteur opte pour le thermalisme, à contre- courant de projets en vogue axant sur l’hôtellerie d’affaires et le balnéaire. Le secteur du thermalisme reste en effet délaissé malgré ses potentialités, et demeure confiné dans une dizaine d’établissements publics n’offrant plus les prestations à la hauteur des attentes, en plus de projets privés sans envergure en comparaison avec les évolutions internationales. L’ambition de l’entreprise – qui ouvre dans quelques mois son tout premier projet thermal, l’hôtel Aqua Sirène, dans la station de Bou Hanifia – est de créer une chaîne hôtelière et développer des pôles touristiques dans le cadre du volet «destination touristique d’excellence».

Il s’agit d’un projet intégré dans le cadre du développement durable, faisant d’une localité donnée un pôle attrayant pour les touristes grâce à certains atouts historiques, naturel, etc.

Dans ce cadre les responsables d’AOM Invest comptent sur la visibilité que leur donnera l’admission en Bourse pour développer le projet «Mascara destination touristique d’excellence», en maturation depuis quelques années déjà, et qui peut être centré sur des bases telles que la figure emblématique de l’Emir Abdelkader, ainsi que des vestiges romains de la ville, les sources thermales.

AOM invest n’est pas à son premier challenge, selon ses responsables, puisque la maturation du premier projet a amené la jeune PME à se rapprocher aussi bien des partenaires institutionnels, tels que la BNA qui est au sein du capital, mais aussi de partenariats international à travers la signature d’un mémorandum avec le Centre mondial d’excellence des destinations, d’une part, et le SAJE Montréal Centre, une firme publique de gestion et conseil, d’autre part.

Il est à noter que l’introduction en Bourse de la PME a nécessité de transformer la Sarl créée en 2012 en un SPA en 2016. En second lieu, la PME a choisi d’ouvrir son capital en incluant trois associés institutionnels, en plus de la BNA déjà premier associé institutionnel, le choix s’est porté sur le fonds d’investissement El Djazaïr Istithmar et Alliance Assurances ainsi que l’Agence nationale de développement touristique (ANDT).

El-Watan.com