Relizane : Hommage au commandant Si Zaghloul

  • 6 jours il y a
  • 13 Vues
  • 0 0

La wilaya de Relizane se replonge dans le parcours historique du commandant Si Zaghloul, l’un de ses enfants prodigues et héros de la glorieuse guerre de Libération. «De tels hommes ont tout sacrifié pour l’édification d’une Algérie libre et indépendante», a laissé entendre un jeune étudiant présent sur le site de la stèle commémorative du martyr, implantée au douar Ouled Aïcha, dans le périmètre de la commune de Hamri, dans la daïra de Djidiouia, lieu où il est tombé au champ d’honneur un certain 14 mars 1962, soit quelques jours seulement avant la proclamation de l’indépendance.

Ce jour-là, il fut victime d’une souricière que lui dressa l’armée coloniale qui le guettait depuis sa fuite de sa cellule en décembre 1961. «Si Zaghloul, le commandant de la wilaya V historique, est une figure qui a démontré ses prouesses lors de notre guerre libératrice», a souligné un des moudjahidine présents à la cérémonie de commémoration, en ajoutant : «Tout enfant, à Oran, ville qu’il rallia avec sa mère après le décès de son père, si Adda fréquenta les cercles étroits du mouvement national et milita dans les rangs du MTLD avant d’intégrer l’artillerie légère de l’armée française en 1948 et participa en 1949 à la guerre d’Indochine.

Une formation militaire qui lui permit, quelques jours seulement à son arrivée au maquis avec un groupe de ses amis, soit le 22 mars 1956, de devenir sous-lieutenant chargé de la gestion des opérations militaires dans toute la région de l’Oranie. Il participa ainsi, avec ses compagnons, notamment Si Abdelmoumen et Si Jebli, à des embuscades et des batailles de la région, notamment celles de Madagh et de Tafraoui.

Sa bravoure lui ouvrit les portes de la promotion dans la hiérarchie militaire, puisqu’il devint commandant de la Wilaya V». «Le vécu de Si Zaghloul, qui s’est donné corps et âme pour la consécration de l’indépendance, constitue un stimulant pour la nouvelle génération, notamment sa jeunesse, pour surmonter tous les obstacles et toutes les contraintes pour l’édification d’une Algérie forte et plurielle dans toutes ses déclinaisons, une Algérie ouverte à toutes les sensibilités, à la diversité dans la tolérance», a conclu un moudjahid. Gloire aux martyrs de la nation !

El-Watan.com