Remila Tassadit. Metteur en scène : «Je déplore qu’on délaisse le théâtre pour enfants…»

  • 2 mois il y a
  • 18 Vues
  • 0 0

Remila Tassadit est l’une des plus jeunes metteurs en scène d’Algérie. Elle éprouve depuis sa prime enfance un besoin impérieux, sinon vital, de s’investir dans le théâtre pour enfants. Une profession de foi mêlant pédagogie et monde merveilleux des enfants.

 

Comment s’est porté le choix du sujet, du texte théâtral  Amira Al Adghal  ?

Le travail théâtral d’Amira El Adghal (La princesse de la jungle) a été choisi pour la réédition par le théâtre Béjaïa après avoir obtenu un grand succès en 2010 et a reçu un grand accueil en milieu scolaire. Parmi les enfants. Auxquels la pièce a été présentée plus de 400 fois. Un précédent dans l’histoire du théâtre. Le monde de la production théâtrale, entre autres, enfantine, doit prendre en compte tous les aspects. Compte tenu notamment des restrictions budgétaires étatiques dans le secteur de la culture. Et le théâtre actuel doit être rentable,

La pièce est entièrement interprétée par des enfants ou… ?

Les acteurs participant à ce projet sont des artistes issus du Théâtre régional de Béjaïa. Et c’est une belle et bonne chose. Parce qu’il y a des artistes impliqués dans ce travail artistique et théâtral. Ils sont diplômés des ateliers de formation organisés par le théâtre tout au long de l’année. Des formations et stages pour les étudiants de l’université de Béjaïa. Et il y eut de nombreux lauréats ayant signé des productions. Nous essayons de présenter une deuxième version du travail, ce spectacle en amazigh pour renforcer notre affirmation pour notre identité amazighe, en particulier pour nos enfants.

Le théâtre pour enfants est une pédagogie ludique extra-scolaire…

Le théâtre lui-même est une école de formation. Le théâtre est la matrice des arts depuis sa création en Grèce, le dessin, la musique, la danse, l’éclairage, la cinématographie, la performance, le casting, et ce, dans la plupart des pays développés. Il faut considérer cette proposition même si certaines écoles adoptent un modèle, une autre forme. Et vous verrez la différence entre le rôle du théâtre dans la pédagogie et l’apprentissage artistique et créatif de l’enfant…

Le théâtre est aussi un apprentissage des valeurs universelles…

Oui, absolument. Les valeurs universelles et humaines à travers le théâtre sont un processus simple et facile. C’est la langue que tout le monde comprend et parle à la fois à l’âme et à l’esprit. Cette œuvre de théâtre, Amira Al Adghal, transcende l’universalité avec de nombreux messages humains importants, tels que la solidarité, l’amour, la fraternité, et le travail d’équipe. Telle est la magie de ce pouvoir artistique et humain. Par exemple, la compassion envers les démunis, les orphelins, le respect des parents…

Le théâtre pour enfants est-il délaissé ou manque-t-il d’encouragements et de soutien ?

C’est une triste vérité. Elle est vécue par l’enfant. L’absence de soutien au théâtre destiné aux enfants. Je déplore qu’on délaisse ce genre de théâtre. Bien qu’il soit le noyau et qu’il possède un vrai et réel public, les enfants. Le seul soutien qu’on ait reçu provient de l’Office national des droits d’auteur (ONDA). Le directeur général de l’ONDA, Sami Bencheikh, a soutenu grandement notre dernière production théâtrale intitulée Sir Djadi (Le secret de mon grand-père) ainsi que le Théâtre régional de Béjaïa.

Mais il faut un soutien collectif impliquant des partenaires privés, les enfants de la ville (Béjaïa), les forces vives… Pour encourager et soutenir leur théâtre régional, le théâtre pour enfants, la création… Un dernier mot pour remercier tous ceux qui m’ont soutenu dans la réalisation de ce travail artistique, le TR Béjaïa, ses techniciens et son directeur. Unisson-nous pour offrir de la création, nouvelle, innovante avec une touche neuve pour les enfants…

L’article Remila Tassadit. Metteur en scène : «Je déplore qu’on délaisse le théâtre pour enfants…» est apparu en premier sur El Watan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com