Routes fermées : Le calvaire perdure

  • 1 mois il y a
  • 13 Vues
  • 0 0

La fermeture de routes reprend de plus belle ces derniers jours dans la wilaya de Béjaïa. La multiplication de ces actions, qui usent les automobilistes, coïncide avec la prise de fonction du nouveau wali, Ahmed Maabed, que les citoyens frondeurs ont choisi d’interpeller par ce genre d’action détestable.

Hier et avant-hier, la RN26 a été fermée au niveau de la localité d’Abadou, dans la commune de Fenaïa, entre El Kseur et Sidi Aïch. Des habitants de la localité ont barricadé la route avec des branchages d’eucalyptus et des pneus brûlés tôt dans la matinée et y ont campé jusqu’à la tombée de la nuit. Ils ont imposé aux automobilistes et à leurs concitoyens un calvaire qui a duré.

La circulation automobile vers le chef-lieu de la wilaya a été presque impossible à ce niveau pour de nombreux automobilistes, si ce n’est l’obligation de faire une longue marche pour espérer emprunter un autre moyen de transport. La fermeture a eu lieu avant la ville d’El Kseur à partir de laquelle un détour aurait été possible par Amizour. Pour ceux qui connaissent la région, il était possible de prendre un long détour épuisant, en faisant demi-tour, retournant vers Sidi Aïch pour prendre la route de Tifra et descendre à la ville d’El Kseur.

Le martyre des usagers de la route était imposé par la revendication de réaliser… trois dos-d’âne sur cet axe routier. C’est ce que réclament les citoyens, furieux que leur demande ait été rejetée par les services de la DTP.

Jusqu’à hier, la menace de maintenir la route fermée était brandie par les protestataires qui ne sont disposés à lâcher prise qu’avec l’engagement officiel des autorités. Des milliers de leurs concitoyens qui empruntent cette route prennent leur mal en patience.

Certains explosent de colère. «Le mari de ma sœur, qui avait un cancer, paix à son âme, a passé son dernier jour à souffrir en route», s’est plainte une citoyenne furieuse et peinée.

Rien ne garantit la réouverture aujourd’hui de cette route. Même si les habitants d’Abadou reviennent à de meilleurs sentiments, un autre groupe d’habitants de la commune de Fenaia-Il Maten promet de corser la situation en annonçant, dans un avis rendu public, la fermeture aujourd’hui, à partir de 7h, de deux routes nationales, la 12, qui relie Béjaïa et Tizi Ouzou via El Kseur, et la 26 qui part sur Alger. Cette fois-ci, la menace vient des parents d’élèves d’une école primaire.

Avant-hier aussi, sur la côte-est de la wilaya, la RN9 a été fermée pendant la matinée au niveau de la localité de Merouaha, dans la commune de Kherrata, pour réclamer le transport scolaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com